Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le-bisphenol-a-est-entre-autre-utilise-pour-fabriquer-les-c.jpgLa commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale a voté mercredi une proposition de loi socialiste interdisant l'usage du bisphénol A dans tous les contenants alimentaires, a annoncé l'auteur de la proposition, le député PS Gérard Bapt.

Le bisphénol A pourrait bien être exclu de la fabrication des plastiques dans le secteur de l'alimentation. En effet, le député PS Gérard Bapt, auteur d’une proposition de loi visant à interdire la fabrication, l'importation, l'exportation et la mise sur le marché de tout conditionnement alimentaire contenant du bisphénol A, s’est félicité du vote positif de l’Assemblée, hier. A cette occasion, la proposition n’a recueilli que des votes favorables, excepté les abstentions de députés UMP, ont indiqué des sources parlementaires à l’AFP.

Toutefois, la proposition de loi doit encore être soumise aux députés dans l'hémicycle, le 6 octobre, lors d'une journée dédiée à des propositions de loi socialistes."Je ne vois pas comment le ministre de la Santé pourra s'opposer à ce vote", a ajouté M. Bapt. "L'absence d'opposition au sein de la commission prouve que le mouvement initié, là encore, par des lanceurs d'alerte, va se traduire par des mesures législatives", estime-t-il.

La mise en application de cette loi si elle passe bel et bien, ne se fera pas avant 2014. Ce délai est destiné à permettre "aux industriels de finir de mettre au point des substituts au bisphénol A et aux scientifiques de démontrer leur innocuité". Un laps de temps relativement long bien que mardi, l'Agence de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses) ait publié un rapport dans lequel il est jugé nécessaire de remplacer "sans tarder" le bisphénol A, rapporte TV5monde.

Réduire l'exposition au bisphénol A

"La proposition vise à ce qu'il n'y ait plus de contamination par voie alimentaire au bisphénol pour les femmes enceintes, les jeunes enfants et la population en général", a expliqué M. Bapt. D'ici 2014, la rapporteuse de la Commission, Mme Delaunay, a affirmé avoir "rallié la majorité à la décision d'imposer que les produits alimentaires dont le contenant comporte du bisphénol A soient porteurs d'un avertissement les déconseillant aux femmes enceintes et allaitantes et aux enfants de moins de trois ans".

Dès mardi, peu après la publication du rapport de l'Anses, la ministre de l'écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, s'était déclarée favorable à un étiquetage obligatoire "très rapidement" des produits contenant du BPA. Selon l'Anses, le bisphénol A se trouve dans "près d'une soixantaine de secteurs d'activité" (conditionnements d'aliments et boissons, jouets et articles de puériculture, tickets de caisse des supermarchés et matériel médical) et sa consommation est "en augmentation régulière".

Source : Maxisciences vu sur "wikistrike"

Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article