La Commission électorale nationale a donné Nicolas Maduro vainqueur de l'élection présidentielle au Venezuela, avec 50,66% des voix, lundi 15 avril. L'héritier d'Hugo Chavez remporterait donc le scrutin avec un score très serré, face au candidat de l'opposition, Henrique Capriles, qui a dénoncé des irrégularités dans le scrutin, au terme d'une campagne éclair dominée par le spectre de l'ancien homme fort du Venezuela, emporté par un cancer le 5 mars.

Devant le palais présidentiel de Miraflores, les partisans "chavistes" ont commencé à célébrer dans la soirée la victoire de Nicolas Maduro, se déclarant "sûrs de la victoire", avant même l'annonce des résultats officiels par le CNE.

Ancien chauffeur de bus et dirigeant syndical à l'imposante carrure, Nicolas Maduro s'est affiché tout au long de la campagne en garant des "missions bolivariennes", les programmes sociaux, financés par la manne pétrolière du pays doté des plus grandes réserves de brut au monde.

Francetv info avec AFP