Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

N’est pas Orson Welles qui veut. Des 183 (y compris celle-ci) fins du monde annoncées depuis la chute de l’Empire romain, celle radiophonée par le génial réalisateur anglais Orson Welles fut très certainement la plus réussie. En cette soirée du 30 octobre 1938, le jeune Orson annonce de façon hyperréaliste, l’invasion de Martiens belliqueux sur notre bonne vieille Terre. Entrecoupé d’interludes musicaux d’un autre âge, rythmé façon “en direct live on vous dit tout mais on ne sait rien” , le canular radiophonique diffusé sur la radio CBS fait un incroyable buzz : les Américains paniquent, descendent dans la rue, fuient leurs foyers.
Jamais, depuis, personne n’a fait mieux. Et ce n’est pas la fin du cycle calendaire maya qui dérogera à la règle même si l’affaire fait le bonheur des médias, des marketeurs et des publicistes de tous poils. La fin du monde ce vendredi soir minuit pétante ? Personne n’y croit… Enfin presque. La très sérieuse National Aeronautics and Space Administration (Nasa) répond en effet régulièrement aux mails inquiets de ses concitoyens. En juillet dernier – déjà ! –, elle publiait un communiqué intitulé 21-12-12 Just Another Day (le 21-12-12 Un jour comme les autres, NdlR) rassurant très sérieusement le crédule Américain. Oui, le calendrier maya prend fin ce 21 décembre mais, à l’instar de notre calendrier, il repart de zéro le lendemain. Non, un astéroïde géant ne viendra pas exploser la Terre parce qu’on le verrait arriver de loin, tout de même, on est la Nasa !

En Belgique aussi, certains pensent que le jour du jugement dernier va nous tomber sur la tête vendredi soir. Hier, l’Institut royal de Météorologie (IRM) a reçu trois coups de fil en ce sens. Ce ne sont pas les premiers. “Il s’agit essentiellement de personnes âgées” , commente l’IRM. “Nous sommes tombés sur une petite dame complètement paniquée. Elle était en pleurs. Et nous a posé des questions au sujet de météorites qui pourraient s’écraser sur la Terre, d’éventuels tremblements de terre… On a tenté de la rassurer. Puis l’avons transférée à nos scientifiques.”

Néanmoins, le 21 décembre a ceci de particulier qu’il constitue la prédiction la plus médiatisée que l’humanité ait connue. “L’important est moins que la fin du monde survienne vraiment que le fait que certains y croient, qu’on en parle” , explique, dans Libération , Luc Mary, historien des sciences et auteur du livre Mythe de la fin du monde, de l’Antiquité à 2012 . “C’est un très gros canular mais l’on peut dire la même chose de toutes les prédictions qui ont précédé. La dernière en date était celle de 2008, quand deux astrophysiciens avaient prédit que la mise en route du méga accélérateur de particules du Centre européen de physique nucléaire, à Genève, entraînerait un énorme trou noir qui avalerait la Terre…” Très mauvaise blague, en réalité, puisque personne n’a souvenir de leur sortie.

Pour info, ne vendez pas votre abri antiatomique en kit, la prochaine fin du monde est prévue pour le 10 avril 2014, selon les adeptes de la Kabbale…


http://www.dhnet.be/infos/monde/article/418517/vendredi-183e-fin-du-monde-de-l-ere-moderne.html

Tag(s) : #2012

Partager cet article