Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recent Photos The Commons Getty Collection Galleries World Map App ...

 

« Manuel Valls a de nouveau obtenu mardi la confiance de l’Assemblée mais avec une majorité de 269 voix, nettement inférieure aux 306 recueillies lors du précédent vote en avril, en raison en particulier de 31 abstentions socialistes.

Le Premier ministre, qui a revendiqué de « chercher la confiance surtout quand c’est difficile », a rallié 269 voix (contre 244 et 53 abstentions), soit bien en dessous du seuil symbolique des 289 voix de majorité absolue« .


Celle de l’assemblée, oui, celle des français, non ! 80% environ des « sans dents » interrogés n’ont pas confiance, demandez-vous pourquoi ? Peu de chance de se tromper en avançant que si un socialiste votait contre, il sera alors sanctionné car méchant frondeur, quand aux autres, tous aussi complices pour la plupart, ils doivent contribuer à ce que ce système bancale perdure, si jamais la vérité éclate aux yeux de TOUS LES FRANÇAIS, alors fini à coup sûr leurs salaires mirobolants !

 

Voir l'image sur Twitter

 

Principales annonces : la baisse d'impôt sur le revenu concernera 6 millions de ménages en 2015, contre 4 millions cette année, même si aucun montant n'a été cité; un million de ménages supplémentaires vont même sortir de l'impôt en 2015 ; le minimum vieillesse aura un petit coup de pouce (800 euros contre 792 actuellement), tandis que les petites retraites (moins de 1.200 euros) bénéficieront d'une prime exceptionnelle, d'un montant là encore non précisé.

Après une rentrée calamiteuse pour l'exécutif, entre encore resserré et résultats économiques en berne, le résultat du vote de ce mardi apparaît comme un nouveau revers politique, qui ne manquera pas de nourrir la conférence de presse de rentrée de François Hollande jeudi. Au delà, la course d'obstacles pour le couple exécutif devrait se poursuivre avec l'annonce probablement en fin de semaine de la candidature de Nicolas Sarkozy à la présidence de l'UMP et de difficiles débats budgétaires, prochain rendez-vous fixé par la «fronde».

 

Valls: un million de ménages supplémentaires sortiront de l'impôt sur le revenu en 2015.  «En 2014, quatre millions de ménages ont bénéficié d'une baisse des impôts», a rappelé le chef du gouvernement. «Ce mouvement nous allons le poursuivre en 2015, et en 2015, 6 millions de personnes seront concernées par cette baisse d'impôts et un million ne payeront plus l'impôt sur le revenu». Matignon a ensuite confirmé à l'AFP qu'il s'agissait bien d'un million de ménages supplémentaires exempté d'impôt «par rapport à 2014», soit en plus des quelque 2 millions de ménages déjà exemptés cette année.

 

Petites retraites : la prime est de 40 euros. Sur le plateau de TF1, Manuel Valls précise le montant de «la prime exceptionnelle» accordée aux retraités qui perçoivent moins de 1200 euros par mois. Elle sera de 40 euros. «"Ce montant forfaitaire de 40 euros, on verra comment il va s'appliquer dans le détail, ce n'est pas grand chose 40 euros, mais cela permet de maintenir les petites retraites au niveau du coût de la vie. Cela permet de ne pas voir les petites retraites baisser, conformément à l'engagement que j'avais pris», explique-t-il. Avec la revalorisation du minimum vieillesse de 8 euros, pour arriver à 800 euros, les nouvelles mesures en faveur des personnes âgées coûteront 250 millions d'euros, selon lui. 

Thomas Thévenoud n'a pas pris part au vote de confiance L'éphémère secrétaire d'Etat Thomas Thévenoud, qui s'accroche à son siège de député, était absent mardi de l'Assemblée et n'a pas pris part au vote de confiance. L'élu de Saône-et-Loire, qui a démissionné du gouvernement en raison de ses déboires fiscaux, a dû quitter le groupe PS de l'Assemblée et figure maintenant parmi les non-inscrits. Il n'est pas réapparu depuis au Palais Bourbon. Le Premier ministre, qui "ne comprend pas" que M. Thévenoud, après avoir omis de payer ses impôts pendant plusieurs années, reste à son poste de député, avait indiqué la semaine dernière qu'il ne souhaitait pas bénéficier de sa voix lors du vote de confiance. M. Thévenoud aurait pu donner délégation de son vote, ce qu'il n'a pas fait, au vu de l'analyse du scrutin faite par l'Assemblée.

 

 

source

Tag(s) : #POLITIQUE

Partager cet article