Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Wolinski | Charlie Hebdo


Et si...elle racontait? 


La première dame ? compagne ? petite copine ? maîtresse ? future dame ? petite amie ? de France, Valérie Trierweiler, s’est faite remarquer par les Anglais, pour une tenue particulièrement sexy. Avec sa robe fendue, la vedette de la TNT a fait parler d’elle outre-Manche. 17 mai 2012. Apparemment c'est déjà fait vu que les journalistes révèlent la visite secrète de "moins-Président" en Décembre 2012 à "la Cahuz" alors qu'il jurait la main sur le coeur avoir érigé une muraille de Chine entre l'exécutif et le "suspect".

Il aime ça le françois les cachotteries, il nous avait même caché qu'il était libéral à tendance bushiste!
Un homme, tel que Hollande, qui ment, trahie et trompe à tour de bras, dans la vie privée, ne peut qu'être que le même dans sa vie publique ...

Tiens! Une Idée folle! Et si c'était elle qui avait balancé Morelle à Médiapart (avec la bénédiction des frondeurs socialistes, cocus du remaniement).



Trierweiler raconte Cahuzac


source : Arrêt sur Images - Décryptage et analyse de l'actualité des médias


"Et si Valérie Trierweiler racontait Cahuzac ?" Dans les bonnes feuilles du livre de Elise Karlin (L'Express) Le Président qui voulait vivre ses vies, consacré à l'influence de la vie privée de Hollande sur son quinquennat, publiées par L'Express aujourd'hui, se cache une surprise : un (énième) nouvel élément de l'affaire Cahuzac.

Si Valérie Trierweiler venait à publier une autobiographie (elle aurait eu un entretien avec l'éditeur Albin Michel), L'Express note ainsi que l'ancien ministre du Budget reste une des principales sources d'inquiétude de l’Élysée. 


"Parmi les aventures que [François Hollande] n'a surtout pas envie de voir tomber dans le domaine public, il y a plutôt, par exemple, ce rendez-vous resté secret chez lui, rue Cauchy, avec Jérôme Cahuzac, juste après les révélations du site Mediapart sur son compte suisse le 4 décembre 2012. Au plus fort d'une crise qui fait vaciller le pouvoir, le chef de l’État veut une explication d'homme à homme avec le ministre délégué au Budget." 


Problème : jamais cet entretien n'a été mentionné, lors de l'enquête et des auditions parlementaires, par le principal intéressé, qui continue à le nier selon l'auteure du livre.


Et ce n'est pas la première fois que la mémoire de l'ex-ministre se heurte aux souvenirs des autres protagonistes. En juillet dernier, une audition parlementaire révélait la tenue en janvier 2013 d'une brève réunion, à l’Élysée, entre François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Pierre Moscovici et Jérôme Cahuzac.

 

Objet : informer Jérôme Cahuzac de la décision de solliciter l'entraide administrative auprès des Suisses. Sauf que là aussi Cahuzac avait assuré, sous serment devant la commission d'enquête, n'en avoir jamais été informé : "M. Pierre Moscovici ne m'a jamais informé de cette procédure".

Cahuzac: hollande mis au courant le 15 décembre

 

 



Et si Valérie Trierweiler racontait Cahuzac ?


Ne rien exclure - quel meilleur moyen de n'être exclue de rien ? Le 13 mars, Valérie Trierweiler voit longuement le directeur éditorial d'Albin Michel dans le restaurant du chef Cyril Lignac, Le Quinzième, tout proche de son domicile. Après tout, pourquoi pas? Reprendre le récit à sa main, réécrire l'histoire comme elle a revisité la campagne présidentielle de 2012, se redonner le beau rôle, celui d'une femme dont l'amour a porté un homme du bord du chemin au sommet de l'Etat... Qui l'en empêche ? Cécilia Attias, ex-Sarkozy, a bien connu le succès avec Une envie de vérité, son autobiographie parue à l'automne 2013 chez Flammarion : "Le portrait d'une femme libre, moderne, croyante et cosmopolite [...] ; un livre digne et sincère, une leçon de vie", s'enthousiasme Franz-Olivier Giesbert, le 15 octobre, sur le site du Point. 


De quoi donner de jolies envies à Valérie Trierweiler. De quoi donner de belles suées à l'Elysée. Ce ne sont pas tant les commentaires peu amènes qu'il a tenus en privé à l'égard des uns et des autres qui soucient François Hollande. Non. Parmi les aventures qu'il n'a surtout pas envie de voir tomber dans le domaine public, il y a plutôt, par exemple, ce rendez-vous resté secret chez lui, rue Cauchy, avec Jérôme Cahuzac, juste après les révélations du site Mediapart sur son compte suisse le 4 décembre 2012. 


Au plus fort d'une crise qui fait vaciller le pouvoir, le chef de l'Etat veut une explication d'homme à homme avec le ministre délégué au Budget. Il l'évoquera plus tard devant quelques fidèles, pour constater à quel point il a été berné... "Je n'ai jamais mis les pieds là-bas", prétend Jérôme Cahuzac aujourd'hui. Si tout le monde pouvait avoir la même faculté d'oubli ! 

source

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article