Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une explosion suivie d'un incendie sur une plateforme pétrolière dans le Golfe du Mexique, au large de la Louisiane (sud), a fait neuf blessés et deux disparus, selon un nouveau bilan des gardes-côtes qui affirment qu'aucune fuite en mer n'a été constatée à ce stade. (c) Afp

Une explosion suivie d'un incendie sur une plateforme pétrolière dans le Golfe du Mexique, au large de la Louisiane (sud), a fait neuf blessés et deux disparus, selon un nouveau bilan des gardes-côtes qui affirment qu'aucune fuite en mer n'a été constatée à ce stade. (c) Afp


Deux jours après l'explosion survenu vendredi 16 novembre sur une plateforme pétrolière du gofe du Mexique, au large de la Louisianne, les garde-côtes américains ont indiqué que le risque de marée noire semblait écarté. La plateforme ne fonctionnait pas au moment de l'accident, ont-ils précisé.

Au lendemain de la condamnation historique de BP, une explosion sur une plateforme pétrolière dans le golfe du Mexique avait fait craindre le pire aux habitants de la région. Car la catastrophe de Deepwater Horizon - dont l'explosion en avril 2010 avait provoqué une marée noire de grande envergure, à l'origine de l'amende de 4,5 milliards de dollars reçue par le pétrolier britannique jeudi 15 novembre - a laissé des traces.

Mais soulagement, les garde-côtes américains ont annoncé samedi qu'aucune fuite d'hydrocarbures n'avait été constatée. Le risque de marée noire semble donc écarté. La plateforme ne fonctionnait as au moment de l'accident, ont précisé les autorités.

La plateforme accidentée vendredi est située dans des eaux relativement peu profondes à une quarantaine de kilomètres au sud de la ville côtière de Grand Isle, en Louisiane, est exploitée par la compagnie Black Elk Energy. L'explosion et l'incendie, qui a pu être éteint rapidement se sont produits alors qu'un ouvrier était en train de couper un tuyau pour des travaux de maintenance.

L'accident a fait deux morts et onze blessés. Samedi, les garde-côtes avaient décidé d'interrompre les recherches après la découverte d'un premier corps dont l'identité n'avait toujours pas été confirmée lundi en fin de matinée. Les recherches doivent reprendre pour retrouver le deuxième disparu.


 

Source © Julien Bonnet -  Usine nouvelle
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

CHICAGO (AFP) - Une explosion suivie d'un incendie sur une plateforme pétrolière dans le Golfe du Mexique, au large de la Louisiane (sud), a fait neuf blessés et deux disparus, selon un nouveau bilan des gardes-côtes qui affirment qu'aucune fuite en mer n'a été constatée à ce stade.

Un premier bilan faisait état de deux morts mais Ryan Tippets, un officier des gardes-côtes, a affirmé à l'AFP qu'il n'était pas en mesure de confirmer les deux morts que les médias américains avaient d'abord annoncés.

Selon lui, les neuf blessés ont été héliportés vers un hôpital mais il n'a pas pu donner de précisions sur leur état de santé.

Il a par ailleurs ajouté que l'incendie était éteint.

La plateforme, située dans des eaux relativement peu profondes à une quarantaine de kilomètres au sud de la ville côtière de Grand Isle, est exploitée par la compagnie Black Elk Energy, basée à Houston.

A ce stade, les gardes-côtes ont affirmé n'avoir "reçu aucun rapport d'aucune sorte sur une fuite de pétrole dans la mer", a précisé M. Tipetts, même s'ils ne sont pas encore sur place pour évaluer la situation.

"Notre mission pour le moment est d'assurer la sécurité des personnels qui sont toujours à bord de la plateforme", a encore dit M. Tippets.

La plateforme ne pompait pas de pétrole au moment de l'explosion, a de son côté précisé à l'AFP une porte-parole des autorités de Louisiane.

"Il s'agissait d'un feu sur ce qu'on appelle une plateforme fermée, qui ne produisait pas de pétrole", a déclaré Christina Stephens, du bureau du gouverneur.

L'accident s'est produit vers 09H00 (15H00 GMT) et 26 personnes étaient à bord, a encore dit M. Tippets.

Selon le compte Twitter des gardes-côtes américains, la structure de la plateforme est "intacte" et qu'il n'y a pas de dégâts structurels.

Cet accident survient au lendemain de la lourde condamnation par la justice américaine de la compagnie BP pour le désastre écologique provoqué par l'explosion d'une de ses plateformes, également au large des côtes de Louisiane, en avril 2010.

Onze personnes avaient péri dans cet accident et la fuite de pétrole à 1.500 m sous la mer avait provoqué la pire marée noire de l'histoire des Etats-Unis. Il avait fallu 87 jours pour parvenir à la colmater, après que 4,9 millions de barils se furent répandus en mer et sur les côtes des cinq Etats avoisinants.

Cet accident avait conduit à d'importants changements de régulation mais les opposants affirment que l'industrie du pétrole offshore n'a pas fait assez d'efforts pour améliorer la sécurité. source

 

 

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

le 16/11/2012

 

 

 

 

 

Une plateforme pétrolière était en feu dans le Golfe du Mexique vendredi matin, au large de la Louisiane, après un accident qui a fait au moins deux morts, selon les télévisions locales citant les gardes-côtes et des responsables locaux.

Selon la chaîne KHOU-TV, deux personnes sont aussi portées disparues et quatre autres ont été héliportées vers un hôpital. Deux d’entre
elles sont dans un état critique.

La plateforme, située dans des eaux relativement peu profondes à une quarantaine de kilomètres au sud de la ville côtière de Grand Isle, est exploitée par la compagnie Black Elk Energy, basée à Houston.

On ne sait pas à l’heure actuelle combien de personnes au total travaillaient sur la plateforme et il n’y a pas d’informations sur d’éventuelles
fuites de pétrole dans la mer.

Une vidéo postée par une autre chaîne de télévision, WWLYV, montre une épaisse fumée noire s’échappant de la plateforme,
mais la chaîne précise que le feu a été éteint.

Ni les gardes-côtes ni Black Elk Energy n’étaient joignables dans l’immédiat pour confirmer ces informations.

Cet accident survient au lendemain de la lourde condamnation par la justice américaine de la compagnie BP pour le désastre
écologique provoqué par l’explosion d’une de ses plateformes, également au large des côtes de Louisiane, en avril 2010.

Afp  SOURCE

 

 


 
Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article