Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Que voulez-vous, c’est moins cher et donc financièrement plus accessible aux dizaines de millions d’américains n’ayant plus un dollar en poche! Officiellement, ce magasin va ouvrir pour lutter contre le gaspillage, officieusement, il ne faut pas oublier que près de 50 millions d’habitants vivent de bons alimentaires. Un magasin à l’image de ce que l’Amérique est en train de devenir, triste…


Usa - 46 sur 311 millions de personnes sous le seuil de pauvreté : un record historique

Pendant ce temps, 1 americain sur 7 vit de tickets alimentaires !


Un nouveau magasin aux prix très bas ouvrira à Boston en 2014, il a pu acheter des produits dont la durée de vie utile vient d’expirer, mais qui sont toujours commestibles.

On pourra y trouver principalement du chocolat, des pétales de maïs, des yaourts, du lait, des œufs, des légumes ainsi que des fruits. Le projet de l’homme d’affaires Rauch Doug appelé «Le tableau quotidien» («La Table Daily»), est un hybride de supermarché et de restaurant, car il proposera également un service de cuisine qui vous proposera soupes, salades et plats mijotés avec produits préparés qui sont habituellement rejetées.

L’idée d’ouvrir un magasin de ce type vient du grand nombre de gens qui jettent la nourriture à la poubelle tous les jours. Un rapport de 2012 a révélé que les consommateurs jettent jusqu’à 40% de sa nourriture.

La semaine dernière, un nouveau rapport détaillé revient sur la futilité des dates d’expiration des denrées alimentaires. Les chercheurs ont conclu que l’étiquette avec la date indiquée amène les consommateurs à se tromper et à considérer que nombre d’aliments sont avariés alors qu’ils sont parfaitement propres à la consommation.

 

Rauch estime également que de nombreux repas bon marché qui sont disponibles sont souvent insalubres. Pour cette raison, le projet visera à fournir de la nourriture saine et pas chère aux clients. Par exemple, 4,5 litres de lait coûteront 1 $.

Comme prévu, le premier supermarché avec des produits périmés s’ouvrira dans une banlieue ouvrière de Boston.

Source: Actualidad.rt
Il est possible de manger des aliments dont la date d’expiration est passée, ils restent pourtant assez bons:
Avec 7 kg/an de produits gâchés par les Français, il est temps de vérifier ce qui reste consommable après la date de péremption au lieu de les jeter automatiquement. Peut-on réellement faire des économies sans affecter notre santé ?

Les produits périmés : kézako?

Les produits à date limite de consommation (DLC) et à date limite d’utilisation optimale (DLUO) sont deux catégories différentes qu’il faut savoir distinguer :

la mention « A consommer jusqu’au… » doit figurer sur les produits périssables qui peuvent présenter un danger pour la santé à court délai. Ce sont les produits DLC.
la mention « A consommer de préférence avant… » doit, quant à elle, être inscrite sur les produits qui peuvent encore être consommés une fois la date passée, mais pour lesquels le goût peut être altéré. On parle ici de produits DLUO.

Deux ou trois jours (voire parfois 7 jours ?!!) avant expiration de la date limite de consommation (DLC) les grandes surfaces retirent les produits des rayons pour les distribuer à des œuvres caritatives, des banques alimentaires ou les jeter.

Quelques chiffres : chez Carrefour en 2009, la distribution des denrées a atteint plus de 14 000 tonnes, tous produits confondus. Auchan a communiqué le chiffre des palettes de nourriture invendue, qui avoisinerait environ 1,6 millions de tonnes par an.

Comment profiter de produits DLC ou DLUO ?

Depuis plusieurs années, des entreprises fleurissent dans le secteur de la récupération d’aliments, comme le leader NOZ qui compte 160 magasins en France. Leurs lots proviennent de fins de séries, fins de promo, de commandes annulées, de produits à emballages abîmés, de surproduction,… ces produits sont alors proposés à prix cassés.

Exemple : vous pouvez trouver un pack de 6 bouteilles (50cl) de coca zéro pour 1€!

Vous pouvez aussi tout simplement récupérer le restant des marchandises à la fin des marchés, il y a toujours de bonnes affaires à faire !

Quelles sont les normes ?

La loi est claire sur ce sujet, il est interdit de vendre un produit périmé donc de mettre en danger la vie de ses clients mais avec la DLUO, il est possible de proposer un produit qui peut encore être consommé une fois la date passée sans qu’il n’ait d’effets sur la santé.

La vente de produits à perte à l’approche de leur date de péremption est elle aussi légale.

Info : les commerçants proposant des produits DLC où l’échéance est dépassée peuvent se faire réprimander d’une amende de 500 à 8 000 €.

Attention : dans certains magasins, les pâtisseries restantes sont congelées et remises à la vente plus tard. Ce reconditionnement ou la modification de la DLC est strictement interdit !

Un danger pour la santé ?

Le développement de bactéries et de toxines dans les aliments sont les principaux risques pour les clients. Chaque année, la consommation d’aliments périmés est à l’origine de troubles digestifs ou des symptômes comme les crampes d’estomac, nausées, vomissements, diarrhées et fièvres.

Les industriels choisissent généralement une date plus courte que la date réelle de péremption pour éviter les risques de développement de bactéries, et les professionnels respectent la chaîne de froid.

Vous pouvez consommer des yaourts, des laits fermentés, des fromages frais, des crèmes dessert au delà de leur DLC, à part si l’opercule est gonflé.

Mais attention avec la viande : la viande avariée est l’aliment le plus dangereux une fois périmé, à cause des batteries comme la listériose, qui peut être la cause d’une méningite !

Pour en savoir plus sur les produits périmés, vous pouvez consulter l’article DLUO ou DLC, quelle différence ?

Source: Radins.com

Petite info au passage, tant qu’à faire, la durée de conservation des aliments, cela peut toujours être utile:

Source Les Moutons Enragés

Tag(s) : #USA

Partager cet article