Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

Image d'une fécondation in vitro créée par ordinateur.

Image d'une fécondation in vitro créée par ordinateur. © KTS/Science Photo Library / AFP ImageForum

 

Le petit Connor Levy, né le 18 mai dernier à Philadelphie (États-Unis)link, se porte très bien .

le jeune garçon est le premier à avoir vu le jour grâce à une nouvelle technologie de fécondation in vitro (FIV), né après que ses parents eurent passé en revue son génome complet. 

La nouvelle méthode, qui utilise une technique de séquençage de l'ADN de pointe, permet aux futurs parents de choisir l'embryon qui présente le moins de risques d'anomalies génétiques. 

En effet, Marybeth Scheidts, 36 ans, et David Levy, 41 ans, parents du petit Connor, ont pu envoyer treize embryons fécondés à l'université d'Oxford pour repérer les gènes défectueux. 

Les tests ont déterminé que seul trois des treize embryons avaient un nombre correct de chromosomes. Un de ces trois embryons a donc été implanté dans l'utérus de Marybeth, donnant naissance au premier bébé "génétiquement parfait". Une deuxième femme américaine devrait donner naissance dans les prochaines semaines à un bébé ayant subi les mêmes tests génétiques, selon le Centre de recherches biomédicales de l'Université d'Oxford. 

  En à peine 24 heures - grâce à une recherche embryonnaire accélérée -, les embryons en meilleure santé sont sélectionnés, permettant d'accroitre considérablement les chances de réussite tout en limitant les coûts. 

  source

l'Apocalypse = ce n'est que ça : la fin de l'humanité telle que nous la connaissons.

Est ce que la nouvelle humanité pourra manger un cafard tous les trois jours et boire de l'eau contaminée ?

Pour cela, souhaitons que ces manipulations génétiques s'accélèrent.

Le monde tel que nous le connaissions s'en va. L'immortalité arrive. L'humain effrayé devant ses totems laisse la place à l'homme augmenté et génétiquement modifié.

L'humain tente désespérément de s'adapter.
En aura-t-il le temps ?

Certains, certainement !

 

 

Tag(s) : #USA

Partager cet article