Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Menace d’inondation nucléaire: 1100 militaires, 25 000 logements inondés, le chef de la NRC sur place
Mise à jour urgente: Vers 1h environ dimanche 26 juin, la digue de protection qui avait été rapidement montée autour de la centrale de Fort Calhoun s’est rompue et l’électricité a du être coupée. La centrale fonctionne actuellement avec des générateurs d’urgence alors que les travailleurs tentent de restaurer l’électricité après que l’eau ait entouré les transformateurs principaux. Le bâtiment auxiliaire à Ft Calhoun était entouré d’eau après l’échec de la digue. Une lettre de la commission de régulation du Nucléaire a dit que si l’eau entre dans le bâtiment auxiliaire, il aurait pu y avoir un black-out dans la station avec des dégâts au niveau du cœur dans les heures suivantes.
Le dossier inondation 2011 s’intensifie.
En amont de deux centrales nucléaires opérant à un haut niveau d’alerte, une inondation aux proportions bibliques a eu pour résultat que 4 500 familles ont perdu leur domicile dans le Nord Dakota, que 25 000 domiciles (logements) sont inondés, que des bateaux patrouilleurs répondent aux appels du 911, et que 1100 Gardes Nationaux sont sur le site pour aider. Une base aérienne supervisant 150 missiles Minuteman III dans des silos en sous-sol sur 8 500 miles carrés , est partiellement sous l’eau d’après CBS News samedi. En aval se trouvent deux centrales nucléaires du Nébraska qui causent du souci au niveau national et international suffisamment pour que le chef de la Commission de régulation du Nucléaire arrive sur place aujourd’hui.
Certains ont comparé une des deux centrales nucléaires US menacées par les inondations à Fukushima, et pas seulement pour l’inondation. Fort Calhoun et Fukushima sont depuis des années deux entrepôts pour les barres de combustibles usagés, un danger mis en lumière par de nouvelles sources, les Physiciens Internationaux pour la prévention des guerres nucléaires et autres groupes de veille.
« Les inondations font des brèches dans les digues, déclenchent des évacuations, ferment des autoroutes, inondent des milliers d’hectares de terres agricoles, détruisent des maisons et clapotent contre les digues protégeant les cités, les aéroports et les centrales électriques, dont deux centrales nucléaires dans le Nébraska, » a rapporté aujourd’hui, David Hendee du World Herald. »
Imaginez environ 14 millions d’hectares- la surface totale du Nebraska et le sud ouest de l’Iowa- recouvert par 30cm d’eau. Maintenant imaginez essayer de drainer toute cette eau dans un canal entouré par des aéroports et des maisons, des entreprises et des fermes. Vous pouvez commencer à comprendre le danger sans précédent qui se développe lentement face aux habitants entre le Montana et le Missouri avec la Grande Inondation de 2011(World Herald)
Le gouverneur du Nord Dakota Jack Dalrymple a dit samedi que la rivière Souris, en amont des centrales nucléaires, déborde par dessus la plupart des digues de la ville de Minot, dépassant un record vieux de 130 ans . Le Colonel S.L.Davis, commandant le 91ème Missile Wing, signale des « inondations localisées » dans plusieurs sites de missiles. Le service US de la pêche et de la vie sauvage a envoyé 4 bateaux pour patrouiller les zones inondées du voisinage et répond aux appels du 911.(CBS)
La rivière Souris est montée de1,20 m en moins de 24 heures, submergeant les digues de la ville de Minot où environ 4 500 logements risquent d'être gravement endommagés quand la rivière atteindra son maximum aujourd’hui d’après Associated Press
Plus de 10.000 personnes ont été évacuées en début de semaine, embarquant dans leurs voitures, camionnettes et remorques, ce qu’elles espéraient sauver. L’eau remontait par les égouts, érodant une digue en ville avant d’être contrôlée et le Lt Colonel Kendall Bergmann du corps des Ingénieurs de l’Armée de Terre a dit que les digues protégeant l’approche nord vers le Broadway Bridge (pont) étaient limites.
Le général de division David Sprynczynatyk ,commandant le Nord Dakota a dit : « Une grande partie de ce que nous faisons est de sécuriser les zones évacuées afin d’assurer la protection des propriétés pendant que les gens quittent la zone pour des raisons de sécurité. Nos gardes sont une force versatile qui peut assister les communautés affectées par l’inondation de multiples façons. »
C’est vraiment triste de voir ce que les gens traversent ici. « Je suis content de les aider de toutes les manières que je peux », a dit le sergent Ross Teigen. « Je me suis porté volontaire pour être ici aussi longtemps qu’ils auront besoin de moi. »
La déclaration d‘urgence du Président Obama a permis à la FEMA et à la Croix Rouge Américaine de commencer à établir « des centres de logements temporaires ». Cette semaine cependant, les médecins de « Médecins Internationaux pour la Prévention de la Guerre Nucléaire » ont durement critiqué le gouvernement et l’industrie de ne pas avoir été plus prévoyants avec les avertissements que les radiations de la centrale nucléaire du Nebraska étaient une réalité.
C’est toujours la même chose, l’industrie et le gouvernement font tout pour cacher et minimiser de tels incidents », a dit l’expert en nucléaire de IPPNW Henrik Paulitz. « Les états et l’industrie du nucléaire dépendent trop les uns des autres, alors rien que cette raison..ne garantit pas un degré suffisant. »
« Le fait que les centrales nucléaires du monde entier sont menacées n'importe quand par de hauts niveaux de rivières, ont fait prendre conscience de l’incontrôlabilité de cette technique. De combien d’accidents et d’incidents avez-vous besoin avant d'en tirer les conséquences? a demandé Paulitz cette semaine.
Le président de la NRC (commission de régulation du nucléaire) du gouvernement, Gregory Jaczko est arrivé dans le Nebraska aujourd’hui pour observer l’inondation du fleuve Missouri et la préparation pour faire face à l’inondation dans les deux centrales, celle de Cooper dimanche, et de Fort Calhoun, lundi, d’après le Daily Reporter.
Risques pour les centrales nucléaires
On s’attend à ce que l’inondation dans les zones de la centrale nucléaire demeure problématique pendant tout l’été. L'AP a rapporté mardi que le corps des ingénieurs de l’armée de terre a relâché l’eau des barrages en amont des centrales après la pluie abondante et la fonte des neiges. « L’eau relâchée à la barrière de Gavins Point dans le Dakota du Sud a relâché 16 000m3 d’eau par seconde mardi, et le corps (des ingénieurs) projette de rejeter l’eau au même rythme, au moins jusqu’en août (AP)
Plusieurs endroits en aval ont eu un répit temporaire vendredi. Dans le sud-est du Nébraska, vers la centrale de Cooper, le fleuve Missouri a baissé de plus de 30 cm, mais l’eau a continué sa montée ce week-end d’après le service de la météo nationale.
L’empilement de sacs de sable, avec l’aide de prisonniers dans certaines régions, a été la prévention principale en amont de la centrale de Fort Calhoun et une digue de fortune a été rapidement construite à la centrale. Les critiques questionnent ces méthodes pour protéger des millions de bébés américains et des milliers d’hectares du grenier à blé de l’Amérique d’une catastrophe nucléaire, pendant que le gouvernement dépense des milliards de dollars pour espionner les américains et des milliards supplémentaires pour des entreprises privées qui « veillent sur notre sécurité »
Le compte rendu vendredi du New York Times sur les centrales nucléaires, ajouté à d’autres comptes rendus récents, comme celui révélant que les deux tiers des centrales ont des fuites radioactives, ont conduit à un manque de confiance dans l’industrie nucléaire et à la peur pour les deux centrales qui sont en aval de « l’inondation aux proportions bibliques »
La centrale nucléaire de Fort Calhoun est dirigée par l'OPPD qui a négligé pour le NRC de tenir compte de l’avertissement officiel et a échoué dans la prévention du risque d’inondation, d’après le New York Times. Les pompes du système d’urgence d’évacuation de l’eau à Fort Calhoun a été défectueux de façon répétitive ces dernières années et « le propriétaire de la centrale n’a jamais identifié les vraies raisons de ces défaillances, et de ce fait, n’a pas pris les bonnes décisions pour éviter leur récurrence » a dit l’Union des Scientifiques Inquiets qui suivent Fort Calhoun parmi 14 autres centrales.
Traduction par Chantalouette et Hélios "Bistro Bar Blog"
Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article