Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Washington (awp/afp) - Le gouvernement américain a demandé une nouvelle fois mardi que la Chine intensifie ses efforts destinés à permettre une meilleure évaluation du yuan par rapport au dollar.

Malgré les mesures prises par Pékin pour que la devise chinoise s'apprécie, le yuan reste "considérablement sous-évalué", écrit le département du Trésor dans son rapport semestriel sur la politique de change des grands partenaires commerciaux des Etats-Unis.

Le ministère, qui parvient ainsi à la même conclusion que six mois plus tôt, trouve "justifié" en conséquence que le renminbi (l'autre nom du yuan) "poursuive son appréciation par rapport au dollar et aux autres monnaies principales".

Washington note néanmoins que "les autorités chinoises ont réduit considérablement leur degré d'intervention officielle sur le marché des changes depuis le troisième trimestre de 2011".

De plus, écrit le ministère, "la Chine a pris une série de mesures pour réduire les contrôles sur les mouvements de capitaux, dans le cadre d'un plan plus large destiné à la faire avancer vers un régime de taux de change plus flexible".

"En dépit de ces évolutions encourageantes, le processus d'ajustement n'est pas achevé et il faut des progrès supplémentaires", ajoute le Trésor.

Selon le Trésor, la monnaie chinoise --qui s'échangeait mardi à 6,2223 yuans pour un dollar-- s'est appréciée "de 12,6% en termes réels par rapport au dollar depuis juin 2010", date à laquelle Pékin a décidé d'autoriser le yuan à flotter plus librement par rapport au dollar.

Les mouvements du renminbi restent néanmoins très encadrés puisque les autorités chinoises ne l'autorisent à fluctuer qu'à l'intérieur d'une marge de plus ou moins 1% autour d'un cours pivot fixé quotidiennement par la banque centrale.

Mais le gouvernement américain conclut une nouvelle fois que cela n'est pas suffisant pour lui permettre d'accuser Pékin de manipuler le taux de change de sa monnaie.

Considérant que le faible niveau du yuan confère un avantage compétitif injuste aux produits chinois sur le sol américain, nombre d'élus américains réclament que le Trésor accuse formellement Pékin de manipuler sa monnaie car cela autoriserait le Congrès à imposer des sanctions commerciales contre la Chine.

Le gouvernement du président Barack Obama préfère tenir un discours plus diplomatique tout en maintenant la pression sur Pékin pour l'amener à hâter l'appréciation du renminbi.

Le Conseil américano-chinois des affaires (USCBC), coalition disant rassembler environ 240 entreprises ayant des relations commerciales avec la Chine a estimé que le Trésor avait "fait le bon choix" en ne cédant pas aux pressions des élus.

"Accuser la Chine de manipuler sa monnaie serait de bien peu d'aide pour nous permettre d'atteindre le but d'une monnaie chinoise pleinement convertible dont le taux de change est décidé par le seul marché", écrit l'USCBC dans un communiqué.

source

Tag(s) : #ECONOMIE - FINANCE

Partager cet article