Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

ll est encore tôt, mais je spécule que ceci va devenir un prétexte populaire facile pour expliquer l’effondrement de la natalité.

 

 Actuellement, seules les femmes de plus de 17 ans peuvent obtenir la pilule du lendemain sans ordonnance aux Etats-Unis.

 

 

 

 

La justice américaine a ordonné, vendredi 5 avril, à l'agence américaine du médicament de rendre la "pilule du lendemain" accessible sans ordonnance à toutes les jeunes filles en âge de procréer.

 


Le jugement rendu par le juge Edward Korman, à Brooklyn, constitue une victoire pour les associations qui militaient en faveur de la suppression de la limite d'âge pour l'obtention des contraceptifs d'urgence, les "pilules du lendemain". Actuellement, aux Etats-Unis, seules les femmes de plus de 17 ans peuvent l'obtenir sans ordonnance.

 

RESTRICTION "ARBITRAIRE"

Dans son jugement, le juge Korman estime que le refus de la FDA de supprimer les restrictions relatives à l'âge est "arbitraire" et "déraisonnable". La présidente du CPR, Nancy Northup, a salué cette décision : "Les femmes de tout le pays n'auront plus à faire face à des délais arbitraires et à des obstacles pour obtenir une contraception d'urgence," a-t-elle dit.

Certains pharmaciens aux Etats-Unis refusent de commercialiser les contraceptifs d'urgence en faisant valoir qu'ils sont contraires à leurs convictions religieuses. En 2005, la FDA avait refusé d'approuver la vente de ces contraceptifs d'urgence sans ordonnance, allant contre l'avis de ses propres experts et de ses conseillers extérieurs. En décembre 2011, la secrétaire à la santé, Kathleen Sebelius, avait imposé une ordonnance pour les jeunes filles de moins de 17 ans.


 

 

DES DÉCISIONS FONDÉES SUR LA SCIENCE, PAS SUR LA POLITIQUE

"Quoi qu'il en soit, même en fermant les yeux sur les motivations de la décision de la secrétaire à la santé, les raisons qu'elle a fournies sont si peu convaincantes qu'elles font s'interroger sur sa bonne foi", lit-on dans la décision rendue vendredi par le juge Korman, pour qui les motifs de la secrétaire à la santé sont politiques.

"Pendant cette saga qui a duré dix ans, la FDA n'a pas été autorisée à remplir son rôle correctement, pas autorisée à prendre des décisions fondées scientifiquement", a déclaré une ancienne responsable de l'agence, Susan Wood, qui en avait démissionné après la décision de 2005. "Cette décision donne à la FDA l'occasion de recouvrer sa capacité à prendre des décisions fondées sur la science, la médecine et les preuves, et non sur la politique."

 

source via Incapable de se taire

Tag(s) : #USA

Partager cet article