Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’apologie du jihad a fait son apparition dans le métro de la capitale fédérale américaine depuis une semaine. Le jihad tel qu’il devrait en tout cas être interprété, selon un groupe de musulmans américains bien décidés à ne pas laisser « l’islam aux extrémistes ».


Photo : #MyDjihad

Le métro de Washington DC s’est transformé cette semaine en publicité pour le djihad. Un djihad un peu particulier puisqu’il ne s’agit pas de la « guerre sainte » telle qu’elle est interprétée en Occident mais du djihad tel qu’il est vécu par des musulmans américains qui ne veulent pas se voir assimilés aux extrémistes qui, selon eux, pervertissent le message de l’islam.

{image:2,l]

« Mon djihad : tisser des amitiés de tous bords »

L’opération #MyJihad a été déclinée selon plusieurs affiches. Après être passée à San Francisco, puis Chicago, #MyJihad est arrivée cette semaine dans la capitale américaine pour tenter de réhabiliter le vrai sens du mot « djihad », quotidien de millions d’Américains musulmans.

Divers slogans tapissent les affiches du métro de la capitale fédérale, tels que « Mon djihad : continuer à avancer malgré la mort de mon fils »,  « Mon djihad : la modestie non la faiblesse » ou encore, « Mon djihad : tisser des amitiés de tous bords ».

À l’origine du projet, le directeur du Bureau des relations Amérique-Islam à Chicago. Militant de 36 ans, Ahmed Rehab a lancé cette campagne en décembre dernier à Chicago en placardant ses premières affiches sur les bus de la ville.


Photo : #MyDjihad

Changer les regards sur l’islam

Objectif pour Ahmed Rehab : reprendre « l’islam aux extrémistes musulmans ou anti-musulmans » et mettre un terme aux préjugés qui affirment que « le djihad est synonyme de terrorisme, d’attentats ou de sang innocent répandu, » selon les termes du projet de l’association, repris sur leur site.

« Le djihad est la doctrine centrale de la foi islamique : cela signifie "se battre dans la voie de Dieu", à savoir la bonté, la justice, la passion, la compassion, etc. », expliquent les membres de #MyJihad.

« Nous en avions marre de nous asseoir et de regarder les autres nous dire en quoi nous croyons ou nous ne croyons pas, » peut-on lire sur le site de l’organisation, déterminée à rectifier l’image que renvoient les musulmans aux États-Unis.

source

Tag(s) : #USA

Partager cet article