Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Alerte-info 

 

Le Département d’Etat américain vient à l’instant de mettre en garde, que dis-je, de menacer toutes les compagnies aériennes qui oseront transporter celui qu’il nomme "le fugitif", Edward Snowden. menacées de représailles, que feront les compagnies ?

Alors qu’il a demandé l’asile politique à l’Equateur, demande faite par les membres de Wikileaks, pour les Etats-Unis, il doit être arrêté.

 

Edward Snowden joue à cache-cache avec les Etats-Unis : Moscou puis La Havane et enfin Caracas


Atuellement en Russie, il sera donc difficile qu’il prenne un avion. Une belle démocratie les Etats-Unis, se comportant comme les rois du monde. Quele honte ! 

Toute honte bue, l’administration Obama avance que, Edward Snowden ne doit pas prendre un avion car, il est recherché pour des accusations de…crime. Si, si, vous ne rêvez pas. Donc, selon eux, il ne devrait pas être autorisé à prendre un vol international. La chasse à l’home est organisée.

Sur CNN, tout à l’heure, après la sortie du Département d’Etat, un sénateur démocrate, Charles Schumer, a accusé le président russe Vladimir Poutine:

"Poutine semble toujours avoir cette envie de mettre un doigt dans l’œil des États-Unis.  Que ce soit en Syrie ou en Iran et, maintenant, bien sûr, c’est avec le cas Snowden".

Cette phrase résume tout de l’état d’esprit des Américains qui s’arrogent tous les droits, avec le rôle de gendarme du monde. S’ils veulent attaquer la Syrie, l’Iran ou arrêter Snowden, ils sont, estiment-ils, dans leur bon droit et, les autres n’existent pas. Fichtre. Dans la foulée, le passeport de Snowden n’a plus d’existence légale, après son annulation. Donc, le document en sa possession n’a plus de valeur. Une chasse à l’homme invraisemblable avec une violence inouïe.

C’est amusant de voir que les Américains accusent Snowden de crime. Or, il suffit de regarder ce qu’il a fait pour comprendre qu’il n’a tué personne. Au contraire même. Et pourtant, le premier des Américains s’arroge, lui,  le droit de tuer qui il veul et peu importe la géographie, avec ses drones. Et, ses crimes ne se comptent plus.

Ce monde est fou !

source

Tag(s) : #USA

Partager cet article