Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

L'Union européenne, l'Ukraine et la Russie ont signé tard jeudi dans la soirée à Bruxelles un accord sur le gaz. Ce document permettra d'assurer les livraisons de gaz russe à destination de l'Ukraine et de l'Europe. Pour les Européens il s'agit d'une assurance de ne pas revivre une nouvelle crise du gaz. Depuis le mois de mai, les trois parties négociaient sur les moyens de régler la facture gazière de Kiev à l'égard de Moscou. C'est désormais chose faite ( Paul : c'est l'Europe et le FMI qui avancent les 3,1 milliards de dollars, l'Ukraine est en faillite !). Les signataires se sont aussi entendus sur le prix du gaz que la Russie livrera à l'Ukraine pendant les prochains mois. Un accord à durée limitée.

Tous les signataires de l’accord l’ont dit et répété : personne n’aura froid cet hiver en Europe. Avec ce document, l’Ukraine s’engage en effet à régler sa facture de gaz à l’égard de la Russie, ce qui éloigne le spectre d’une rupture de l’approvisionnement à destination de l’Union européenne.

A quelques heures de la fin de son mandat, la Commission est parvenue à lever les derniers obstacles. L’accord prévoit un règlement des arriérés en deux temps. Tout d’abord, Kiev s’engage à régler dans les prochains jours une facture de près d’un milliard et demi de dollars. La deuxième tranche de paiement, légèrement supérieure, sera effectuée d’ici la fin de l’année.

Pour régler sa dette, l’Ukraine emprunte à l’Union européenne et au FMI. Un financement nécessaire pour convaincre la Russie de revenir à la table des négociations.

Cet accord a cependant une durée de vie limitée puisqu’il est valable jusqu’en mars de l’année prochaine. Mais tous les signataires y trouvent pour le moment leur compte, surtout la Russie. La Russie est payée, l’Ukraine se fait régler ses facture par les européens et l'Union Européenne évite la pénurie de gaz...

Tag(s) : #EUROPE

Partager cet article