Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vous vous souvenez peut être de cet article sur le fait que le deuil pouvait être considéré comme étant un trouble mental? Voici la solution, un nouveau médicament qui vous guérira et effacera les mauvais souvenirs! Malheureusement nous ne sommes pas dans un film de science-fiction, les émotions humaines vont bientôt être manipulés à grands coups de remèdes pharmaceutiques, demain, tous joyeux donc! Je n’ose imaginer le résultat: « J’ai perdu mon père, ma mère, l’accident à été terrible, ils ont été décapités, mais je m’en fout, j’ai mes pilules pour oublier! ».

Des chercheurs de l’université de Montréal disent que la métyrapone réduit la capacité du cerveau à ré-enregistrer les émotions négatives associées à des souvenirs douloureux. En d’autres termes, les mauvais souvenirs sont dans l’impossibilité de revenir ou seront oubliés.

L’étude de l’équipe ont été » confrontés au défi de la théorie comme quoi les souvenirs ne peuvent pas être modifiés une fois qu’ils sont stockés dans le cerveau.

Le « métyrapone est un médicament qui diminue de manière significative les niveaux de cortisol, une hormone de stress qui est impliquée dans le rappel de mémoire», a expliqué l’auteure principale Marie-France Marin, étudiante au doctorat.

La manipulation du cortisol peut diminuer le temps de formation de nouveaux souvenirs et donc les émotions négatives qui peuvent leur être associées, selon les chercheurs.

« Les résultats montrent que lorsque l’on diminue les niveaux d’hormones du stress au moment du rappel d’un événement négatif, on peut porter atteinte à la mémoire de cet événement négatif avec un effet de longue durée», a déclaré Sonia Lupien, Ph.D., qui a dirigé le de recherche.

sic…Les offres de la recherche est un espoir pour les personnes souffrant de syndromes tels que trouble du stress post-traumatique.

«Nos résultats peuvent aider les gens à surmonter des événements traumatiques en leur offrant la possibilité de ‘figer’ la partie émotionnelle de leurs souvenirs au cours de thérapie», Dit Marin. Un obstacle majeur, cependant, est le fait que métyrapone n’est plus fabriqué industriellement.

Malgré les quelques incertitudes quand au médicament, la preuve du concept peut stimuler de futures études cliniques.

«D’autres médicaments diminuent aussi les niveaux de cortisol, et d’autres études avec ces composés nous permettront d’acquérir une meilleure compréhension des mécanismes cérébraux impliqués dans la modulation de souvenirs négatifs. »

Source: myweathertech.com vu sur "les moutons enragés"

Tag(s) : #SANTE

Partager cet article