Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

l'esprit est comme un parapluie = ne sert que si il est ouvert ....Faire face à la désinformation


Une information judiciaire ouverte contre Thomas Fabius

Publié par Brujitafr sur 16 Juillet 2013, 14:25pm

Catégories : #ACTUALITES

Le fils du ministre des Affaires étrangères est soupçonné de "faux", "escroquerie" et "blanchiment". 

Thomas Fabius, le 1er juin 2011, au tribunal de grande instance de Paris.

 

Enquête. Thomas fabius: dandy, flambeur et surtout gros caïd des beaux quartiers ?

La cellule anti-blanchiment découvre un million d’euros arrivé comme par enchantement de macao sur…

La cellule anti-blanchiment découvre un million d’euros arrivé comme par enchantement de macao sur…

 

 

Une information judiciaire a été ouverte par les juges d'instruction du pôle financier à l'encontre de Thomas Fabius, révèle Le Monde mardi 16 juillet. Le fils du ministre des Affaires étrangères est soupçonné de "faux", "escroquerie" et "blanchiment". Les juges s'interrogent notamment sur l'acquisition, en juin 2012, d'un appartement de 280 m² à Paris, pour une valeur de 7 millions d'euros.

Le Point avait révélé fin avril que le parquet de Paris se demandait comment Thomas Fabius avait pu acheter ce bien immobilier, alors qu'il ne paie pas d'impôts sur le revenu en France. 

Emprunt ou gain de jeu : la question du financement

Thomas Fabius avait expliqué au Point "avoir financé son achat par un emprunt bancaire assorti d'une mystérieuse garantie". Selon l'hebdomadaire, il avait indiqué que les revenus de sa société de consulting, TF Conseils, auraient suffi "à rassurer les banquiers".

Or, Le Point affirmait n'avoir trouvé aucune trace de dividendes ou de salaires dans les comptes de la société, mais des bénéfices plafonnant à "92 532 euros en 2010 et 11 880 en 2010". "D'autres sources impliquées dans la vente" avaient, elles, évoqué "des gains de jeu".

source

Commenter cet article

zelectron 16/07/2013 16:25


Attendons le non-lieu ... ou une peine allégée (très allégée)

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

<