Le Pentagone a testé hier une bombe volante hypersonique, ou « Advanced Hypersonic Weapon (AHW) qu'il a envoyée sur une cible sur l'atoll de Kwajalein dans les Iles Marshall, à 4000 km au Sud-ouest d'Hawaï. Spon communiqué n'a pas précisé quelle vitesse a atteint l'engin, mais les vitesses hyperboliques sont celles qui dépassent Mach 5, ou 5 fois la vitesse du son, c'est-à-dire 6000 km par heure.

Cette arme donnerait donc la possibilité à l'armée américaine de frapper toute cible, quelle que soit sa localisation dans le monde, en moins d'une heure. Et à la différence des missiles balistiques, elle est manœuvrable.

En août de cette année, le Pentagone avait testé une autre arme, le Falcon HTV-2, un drone hypersonique qui peut atteindre Mach 20 (20 fois la vitesse du son). Mais l'engin s'est abîmé dans le Pacifique, et les scientifiques ont perdu le contact avec lui environ une demi-heure après son lancement. Ce drone devait mettre Sydney à une heure de Londres