Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

(Twitter / @David_vanH)

 

La contestation anti-Hollande se déplace jusqu'aux Etats-Unis. Alors que le président de la République est arrivé ce lundi 10 février pour une visite d'Etat de trois jours, certains de ses détracteurs se sont retrouvés aux alentours de la Maison-Blanche. 

 

Résultat, une banderole appelant à la démission du chef de l'Etat a été déployée à proximité de la résidence du président américain. Cette action est l'oeuvre de David Van Hemelryck, un activiste connu pour son combat contre le président de la République. 

 

Contacté par le Lab, il raconte être arrivé une semaine plus tôt aux Etats-Unis, avec cette action pour principal objectif. Il a retrouvé des expatriés, explique-t-il au Lab, pour déployer cette banderole appelant à la démission de François Hollande pendant une quinzaine de minutes. Image qu'il a partagée sur son compte Twitter :  

 

 

L'idée ? "Souligner le fait qu'en France cette opposition n'est pas acceptée par le gouvernement", défend celui qui a déjà sorti une banderole semblable sur le Champ-de-mars et qui a longé les plages de France en avion avec un matériel similaire. 

 

Satisfait, il indique que "le premier amendement et la liberté d'expression ont été respectés" pour sa nouvelle action. 

 

Retour prévu en France le 14 février, avec déjà un nouvel happening anti-Hollande au programme : le 16, il compte installer une tente face à l'Elysée et y rester, à la manière d'une personne qu'il a rencontrée à Washington qui proteste face à la Maison-Blanche depuis 33 ans, installée dans sa tente. 

 
Tag(s) : #USA

Partager cet article