Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



En Mai dernier, à l'occasion d'un alignement planétaire, je publiais une alerte à propos d'un big One qui risquait de se produire avant le mois d'Octobre 2011. Les infos qui suivirent confortèrent l'idée que ce tremblement de terre était bel et bien attendu par les autorités américaines.



Histoire de se rafraîchir la mémoire, voici un bref aperçu de l'actualité de cette époque :

-Fin août 2011, la Côte Est des états unis connaissait son plus gros tremblement de terre depuis plus d'un siècle.

-Le mois de Septembre 2011 a battu le record du nombre de tremblements de terre.

-Septembre 2011 toujours, on apprenait que le président Obama avait prévu de se rendre à Denver à proximité d'un complexe souterrain, il était accompagné de 500 personnalités du monde des affaires et de la politique. Au même moment, 10 000 employés de la Nasa furent transférés dans cette région.

-11 septembre 2011, Alors que l'éruption d'El Hierro dans les îles Canaries fait planer la menace d'un tsunami géant qui viendrait frapper la côte est des USA, Obama, lors de son allocution à l'occasion de la cérémonie commémorative des attentats, cite le psaume 42 qui parle justement des séismes, de montagnes s'effondrant, de flots des mers se soulevant et de refuges...

Fin Septembre, l'alignement planétaire se terminait sans de dégâts notables, nous en furent quittes pour une grosse frayeur avec quelques éruption solaires qui vinrent nous frôler et le 17 Octobre à El Hierro nous assistâmes à la naissance d'une île volcanique.


A l'époque, il est vrai que certains furent déçus que l'Apocalypse annoncée n'ait pas eu lieu , le fait que l'exécutif américain ait pris la poudre d'escampette dans des bunkers juste à la date annoncée ne le leur a pas été suffisant.
Peut être voulaient ils de la grosse CATA à la sauce nucléaire comme celle qui a frappé le Japon le 11 Mars 2011 ? Ou peut être s'attendaient ils à un désastre comparable au tsunami de 2004 et ses 300 000 morts ?

Si c'est le cas alors j'ai une bonne nouvelle pour eux, au mois de Mars prochain se présentera une zone de danger bien plus intense que celle de Septembre dernier. Et pour cause, à ce moment il ne s'agira plus d'un simple alignement planétaire mais carrément d'un alignement direct avec cet astre fantomatique appellé Nibiru, Planéte X ou Hercolobus.


Et comme d'habitude, il y aura fort à parier qu'à ce moment précis les dirigeants américains donneront des signes d'inquiétude, nul ne sait lesquels au juste. Comme la derniére fois, ils pourront se mettre à citer la bible, se planquer à proximité de bunkers, mettre leurs bases en état d'alerte maximale et la FEMA pourra lancer une série d'exercices juste histoire d'être prêts au cas où...
D'ailleurs, est ce vraiment un hasard si la FEMA a demandé à la population américaine de se préparer pour 2012 ?


Un pôle shift qu'est ce que c'est ?

C'est un terme utilisé pour signifier la modification de la position des pôles qu'ils soient géographiques ou magnétiques. L'inversion des pôles est un pôle shift de 180 ° mais ce mouvement concerne le plus souvent des distances très minimes de l'ordre du mètre ou du cm. Le mois prochain, c'est à un mouvement minime qu'il faudra s'attendre et non pas à une inversion complète des pôles.


A quoi faut il s'attendre ?

Lorsque les pôles géographiques bougent cela entraîne le glissement des plaques continentales, c'est arrivé au Japon le 11 Mars 2011, le 27 février 2010 au Chili, et lors du tsunami du 26 décembre 2004.
Le premier effet est donc un séisme de grande amplitude ( 9 sur l'echelle de Richter ) qui pourra être suivi d'un tsunami et si une centrale nucléaire se trouve sur son passage, on est dans le pire cas de figure, celui de la catastrophe de Fukushima.

En outre, l'afflux d'énergie éthérique provenant de Nibiru via le soleil est susceptible de causer des éruptions volcaniques (mauvaises pour les récoltes) et des tempêtes solaires (mauvaises pour tout ce qui est technologique).


Quels mécanismes sont à l'origine des poles shift et de certains tremblements de terre ?


Le cosmos est de nature électrique et le vide spatial est le véhicule de diverses énergies. L'imposteur Einstein en anéantissant les travaux de Tesla a du même coup oblitéré la notion d'ether, le milieu de propagation de ces énergies cosmiques (ou éthériques).
Désormais, ce genre de phénomène est ignoré par la science officielle. Mais le fait est que quand une ou plusieurs planètes sont alignées sur l'axe terre-soleil, les gros séismes ont plus de chance de survenir.

Ces dernières années, ce phénomène est amplifié par l'irruption dans notre système solaire d'une naine brune.
C'est cet astre qui est la cause des divers bouleversements que subissent les planètes de notre système solaire (tempêtes, réchauffement, modifications orbitales).
A partir du 20 Mars, comme chaque année, nous entrerons de nouveau dans son alignement (en vérité on est aligné 2 fois par an mais ce second alignement compte peu).
A l'attention des sceptiques, je précise que l'existence de cette naine brune est attestée par la NASA, CNN et la télé russe. Nous sortons donc du domaine du conspirationnisme, cet astre a d'ores et déjà des effets mesurables comme on pourra le vérifier dans quelques semaines.


De quels élements de preuve disposons nous ?

Il suffit de vérifier à quelles dates se produisent les gros séismes pour se rendre compte qu'il existe une corrélation entre elles. En consultant les archives, on peut également vérifier que lors de ces gros séismes les médias mentionnent des pôles shift.

-Japon 11 Mars 2011 : Séisme de 9, pôle shift et tsunami

-Chili 27 Février 2010 : Séisme de 8,8, pôle Shift et tsunami

Entre les 2 dates se sont déroulés 377 jours soit 1 an et 12 jours.

-Océan Indien 26 décembre 2004 : Séisme de 9,1, pôle shift et tsunami
Entre ce séisme et celui de 2010 se sont écoulés 1890 jours soit 5 ans et 61 jours.

En divisant ces 61 jours par le nombre d'années, on obtient 12,2 soit le même nombre de jours à rajouter à l'année entre les séismes de 2010 et 2011.

On peut donc en déduire que le passage entre chaque alignement se situe 12 jours après une révolution de 1 an. Ce complément de 12 jours est dû au mouvement angulaire de Nibiru par rapport à l'orbite terrestre (11,83° par an).
Puisque Nibiru se déplace par rapport à nous, il est normal que l'axe de l'alignement se déplace chaque année.



Voici les coordonnées approximatives de Nibiru :

11h 29m 57.09s +03° 14' 38.2"
Aux alentours du 23 Mars, comme chaque année, la NASA effacera toute trace de sa présence sur les clichés des sondes (soho et stereo), à la place on aura droit à un gros rectangle pixélisé.


Quelles sont les limites de cette prévision ?

En retranchant 12,2 jours à chaque année, il est aisé de vérifier si des séismes importants ont bien eu lieu à la date prévue. Pour 2009, à la date du 15 février, aucun séisme important n'est répertorié, idem pour les autres années. Plusieurs explications sont possibles, soit les séismes n'ont pas étés détectés (peu probable) soit les données sont censurées, soit cette théorie des alignements avec Nibiru est erronée.
On a pourtant vu que l'exécutif américain a bel et bien donné des signes d'inquiétudes lors de l'alignement du 27 Septembre.

La même chose s'est produite juste 1 mois avant le tremblement de terre du 11 Mars. A cette époque, la FEMA avait commandé des centaines de milliers de rations de survie tandis qu'Hillary Clinton convoquait tous ses ambassadeurs pour une réunion extraordinaire.

Et pendant cette même période, une mystérieuse employée de la maison blanche avertissait Alex Jones que des discussions portaient sur un "pôle Shift" .

Un évènement qui s'est réalisé le mois d'après occasionnant le glissement d'une plaque tectonique sous le Japon avec les effets néfastes que l'on connaît.

Dans ces conditions il est difficile de dire avec certitude si un mini pôle shift surviendra au mois de Mars prochain. L'hypothèse la plus probable est que l'exécutif américain a prévu cette possibilité et qu'il s'y prépare en conséquence.
Dans ce cas de figure, le mieux que l'on puisse faire est d'être à l'affût des divers indices et signaux qui vont dans ce sens.
Au cas, où l'exécutif américain donne à cette date divers signes d'inquiétude, la preuve sera faite que Nibiru est désormais très proche de nous.
Ce sera alors à nous de nous y préparer, sachant que chaque année nous aurons un rendez vous cataclysmique dont les effets iront en s'amplifiant jusqu'au dénouement final.
Tag(s) : #NATURE - ECOLOGIE

Partager cet article