Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

UN MUR AUTOUR DES PYRAMIDES…

En 2002, de manière presque inaperçue par le public mondial, un vaste mur de béton, surmonté d’une grille, a été érigé autour du terrain de Gizeh. Dès le début, Armin Risi a observé la construction. Voici son premier rapport de la situation. En mars 2002, j’ai entendu pour la première fois parler qu’un mur serait construit autour du plateau des pyramides et le terrain environnant. Des amis, de retour d’Égypte, avaient vu les fondations ainsi que les premières parties du mur. Quand le petit groupe privé de touristes voulait suivre la ligne des fondations qui conduit jusqu’au désert, il en a été empêché par des gardiens armés. On leur a interdit de faire d’autres photos, ce qui nous a tous rendus encore plus curieux. Qu’est-ce qui se passait ici?


fdf.PNG

UN MUR MYSTÉRIEUX,
UNE CADENCE ÉLEVÉE DE TRAVAIL…

Apparemment, tout d’abord ce sont les fondations qui ont été érigées environ 0,5 mètre dans le sol, entremêlées d’une suite d’une double rangée de tiges en acier (avec tous les 10 cm deux des tiges en face). Pourquoi ce mur en béton doit-il être tellement renforcé? Et pourquoi sur une longueur de plusieurs kilomètres? Et pourquoi les premières parties du mur ont-elles été érigées à des angles très éloignés du plateau où ni des touristes, ni même les gens du pays se rendent? Est-ce que l’on voulait cacher le plus longtemps possible ce que l’on recherche par ici? La visite suivante, en juillet 2002, montrait que le mur grandissait à une cadence alarmante. Ici, on travaillait 24 heures par jour! Et au sommet du mur d’une hauteur d’environ 4 mètres se dressaient des tiges en fer de 3 mètres.

Lors des visites, en décembre 2002 et février 2003, on pouvait constater ce que cette construction signifiait : entretemps le mur avait atteint le plateau des pyramides et sur les tiges en fer des grilles avaient été fixées. En avril 2002, j’avais informé le chercheur bien connu, le professeur Jim Hurtak, de cette construction. À cette époque, il n’en avait pas encore entendu parler, mais il envoya un collaborateur qui confirma la chose et ramena de nombreuses photos. Sur son site Web, le professeur Hurtak publia l’estimation que le terrain emmuré aurait une superficie d’environ 8 km2.

De plus, il relata que « l’installation du mur est tellement gigantesque que dans ce but, quelques bâtiments et logements de village ont certainement dû être démolis et enlevés. De ce fait, il faut supposer que ce n’est pas seulement l’intérêt des touristes qui est en jeu. Ce que nous avons ici est un plan plus grand, bien réfléchi, qui inclut également les sites environnants et doit sécuriser probablement des tombes souterraines, des tunnels et des couloirs, etc. Le financement de ce mur viendrait des États-Unis; il est question, entre autres, de Stanford University ».

Quelles sont les motivations? On sait que pendant les dernières années, de nombreuses fouilles ont eu lieu sur le plateau de Gizeh. Ainsi, le sol a été « radiographié » par sonde acoustique et les pyramides étaient plusieurs fois fermées quelques mois. En février 2003, les trois pyramides étaient fermées aux touristes. Pour des travaux de rénovation! Serait-on en train de faire des recherches à l’intérieur? Ou les rumeurs concernant des souterrains et espaces sous le plateau sont-elles fondées? Des fouilles sont-elles programmées dont le public ne doit rien savoir?

Ce ne sont que des spéculations, mais en tout cas, cela vaut la peine de garder sous surveillance cette région dans un proche avenir, surtout par des chercheurs indépendants.

Il paraitrait, selon plusieurs témoins, que depuis la construction de ce mur, les excavations en sous-sol vont bon train sur le site fermé et isolé des curieux; des bruits de grosses machineries sont également entendus, mais nul ne sait de quoi il s’agit réellement! Une zone où personne n’avait accès jusqu’à présent a été découverte également; les États-Unis exercent une surveillance accrue sur une structure interne de la pyramide. La chose la plus étonnante est que dans cette salle découverte, il y avait une signature thermique importante, de la chaleur… Et on mentionne la présence d’une « momie » un peu particulière.

Des forces spéciales ont été déployées aux alentours, et aux environs des 22 et 23 avril, cette momie est apparut, aussi grande qu’un géant, et étant vêtue d’or, portant une coiffe d’oiseaux, selon les inscriptions ce serait le dieu Thot…

Qu’en est-t-il aujourd’hui de ces découvertes sur ces lieux mystérieux, donnez vos réponses si vous en avez.

vu sur "wikistrike"

Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article