Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Kurt Sonnenfeld a travaillé pendant 10 ans pour des agences du gouvernement américain. En 2001, il était le cameraman officiel de ground zero pour le compte de la FEMA. Il vit désormais comme réfugié politique en Argentine à cause de ce qu'il a vu là bas et du harcèlement qu'il a subi.

 

Révélations sur le 11 Septembre…"Trop secret pour être publié",attentats du 11 septembre 2001 de New York furent une attaque nucléaire ~ 3ème partie ~

 

Voici quelques informations importantes de ce lanceur d'alerte révélées dans une interview 10 ans après les faits.

- La Fema a été appelée 5 minutes après la première explosion au WTC alors qu'il a fallu attendre 10 jours pour l'ouragan Katrina. Pourtant, au départ, les médias disaient simplement qu'un petit avion s'était écrasé sur la tour. Ce n'était pas une raison pour appeler la FEMA.



- Le week-end avant l'attaque du 11 Septembre, le réseau électrique des tours a été entièrement coupé pendant 36H pour une opération de maintenance.


- Quelques semaines avant, les bâtiments ont été évacués d'une façon très inhabituelle.


- Il a été accusé à tort du meurtre de son ex-femme, torturé, emprisonné et persécuté sur deux continents par son gouvernement qui avait peur qu'il révèle ce qu'il savait.


- Au sous-sol du bâtiment 6 se trouvait une zone de la CIA avec un coffre contenant supposément des documents secrets. Le 11 Septembre ce coffre était ouvert et ne contenait plus rien. La CIA avait tout vidé.


 


 




- Sa maison a été perquisitionnée, il a été sous surveillance et des vidéos lui ont été dérobées à son domicile.

- Cet entrevue avec le réseau voltaire nous apprend que toutes les pièces à conviction étaient enlevées et détruites rapidement et que la FEMA et plusieurs autres agences fédérales étaient déjà en position dans leur centre de commande, au Pier (quai) 92, le 10 septembre, un jour avant les attentats. Sonnenfeld rappelle également que l’effondrement du Bâtiment 7 a à peine été évoqué par les médias dominants et a été ignoré de manière suspecte par la Commission sur le 11/9.


- Ce passage de l'entrevue revient sur la cache de la CIA mentionnée plus tôt:


"Le Service Secret, le Département de la Défense, le FBI, le Fisc (IRS), la Commission de réglementation et de contrôle des marchés financiers (la SEC) ainsi que la Cellule de crise [de la ville de New York, Ndlr] pour les situations d’urgence (OEM) occupaient énormément d’espace sur plusieurs étages du bâtiment. D’autres agences fédérales y avaient également des bureaux. Après le 11 Septembre, on a découvert que, caché dans le bâtiment 7, se trouvait le plus grand centre clandestin de la CIA dans le pays, hormis celui de Washington DC ; une base opérationnelle d’où l’on espionnait les diplomates des Nations Unies et d’où étaient menées les opérations de contre-terrorisme et de contre-espionnage (ainsi que l’Intelligence économique, Ndlr).


Il n’y avait pas de parking souterrain dans le bâtiment (World Trade Center) 7. Il n’y avait pas de caves. À la place, les agences fédérales du Bâtiment 7 rangeaient leurs véhicules, documents et pièces à conviction dans le bâtiment de leurs partenaires de l’autre côté de la rue. Sous le niveau de la place du Bureau des Douanes US (Bâtiment 6), il y avait un grand parking souterrain séparé du reste de la zone souterraine du complexe et hautement surveillé. C’est là que les divers services du gouvernement garaient leurs voitures résistantes aux bombes, leurs limousines blindées, les faux taxis et les camions de la compagnie de téléphone utilisés pour des surveillances secrètes et des opérations secrètes, des fourgonnettes spécialisées et autres véhicules. Dans cette zone de parking sécurisé, il y avait aussi un accès à la chambre forte inférieure du Bâtiment 6.


Quand la tour Nord est tombée, le Bureau des Douanes US (Bâtiment 6) a été écrasé et complètement ravagé par le feu. La plupart de ses étages souterrains ont également été détruits. Mais il y avait des cavités. Et c’est par une de ces cavités, récemment découverte, que je suis descendu pour enquêter avec la Force d’intervention spéciale. C’est là qu’on a découvert l’antichambre de sécurité de la cave sévèrement endommagée. Tout au bout du bureau de sécurité se trouvait la grande porte en acier de la chambre forte avec, à coté, le clavier à code dans le mur en parpaing. Mais le mur était fissuré et partiellement effondré, et la porte était partiellement ouverte. A l’aide de nos torches, on a regardé ce qu’il y avait dedans. Si ce n’est plusieurs rangées d’étagères vides, la chambre forte ne contenait que des débris et de la poussière. Elle avait été vidée. Pourquoi ? Et quand avait-elle pu être vidée ?"


"Au plus haut niveau à Washington DC, quelqu’un savait ce qui allait se produire. Ils voulaient tellement une guerre, qu’ils ont, au minimum, laissé faire, et plus vraisemblablement ils ont même aidé ces événements à se produire.


Parfois, il me semble que les « dingues » [les « adeptes de la théorie du complot » Ndlr.] sont ceux qui s’accrochent à ce qu’on leur a dit avec une ferveur presque religieuse malgré toutes les preuves du contraire - ceux qui ne veulent pas considérer le fait qu’il y a eu une conspiration intérieure."


"beaucoup de gens sont trop crédules face à ce que les autorités leur racontent et trop enclins à les suivre. En situation de choc, les gens cherchent à être guidés. Les gens qui ont peur sont manipulables. Savoir manipuler les masses aboutit à d’inimaginables bénéfices pour de nombreuses personnes très riches et très puissantes. La guerre est incroyablement chère, mais l’argent finit bien quelque part. La guerre est toujours très profitable pour un petit nombre. D’une manière ou d’une autre, leurs fils finissent toujours à Washington DC, ils prennent les décisions, établissent des budgets, tandis que les fils des pauvres et de ceux qui ne sont pas pistonnés finissent toujours au front, recevant les ordres et livrant les guerres des premiers. Les énormes caisses noires du Département de la Défense US représentent une machine de financement illimité pour le complexe militaro-industriel, chiffré à plusieurs milliers de milliards de dollars, et il en sera ainsi tant que les masses ne se réveilleront pas, tant qu’elles ne redeviendront pas sceptiques et qu’elles ne demanderont pas des comptes. Les guerres (et les faux prétextes mis en avant) ne cesseront pas tant que les gens ne prendront pas conscience des réels motifs de la guerre et tant qu’ils n’arrêteront pas de croire aux explications "officielles."



Publié par Fawkes News

Tag(s) : #USA

Partager cet article