Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

l'esprit est comme un parapluie = ne sert que si il est ouvert ....Faire face à la désinformation


Un groupe chimique australien veut envoyer ses déchets hautement toxiques en France

Publié par Brujitafr sur 28 Mai 2014, 07:33am

Catégories : #NATURE - ECOLOGIE

 

L'hexachlorobenzène (HCB) est parfois incinéré pour être détruit.

 

Le groupe chimique australien Orica a annoncé, mardi 27 mai, avoir déposé une demande d'envoi vers la France d'un chargement de déchets hautement toxiques, qu'il tente d'envoyer à l'étranger depuis des années, faute de pouvoir, selon lui, le détruire en Australie.

Le groupe possède 15 000 tonnes d'hexachlorobenzène (HCB), un produit soupçonné d'être cancérogène pour l'homme et dont l'utilisation est interdite dans la Communauté européenne depuis 1981. Il est parfois incinéré pour être détruit.

L'hexachlorobenzène découle de plusieurs procédés industriels de chloration, souvent associés aux usines de production de chlore et de soude caustique. Il peut persister longtemps dans l'environnement.


 UN TEST AVEC 132 TONNES

L'Australie ne dispose pas d'infrastructures permettant la destruction de ces déchets, et des demandes déposées en Allemagne (2007) et au Danemark (2010) ont été refusées par les gouvernements de ces deux pays, après les protestations de groupes de défense de l'environnement, dont Greenpeace.

Le groupe a indiqué avoir déposé une demande auprès du groupe français Tredi SA, qui dispose des infrastructures nécessaires à la destruction de ces déchets. Quelque 132 tonnes de HCB seraient envoyées dans un premier temps. Si l'opération réussit, le reste de la cargaison suivrait.

L'Australie est signataire des conventions de Bâle (1989) et de Stockholm (2001). La première réglemente les transports de déchets dangereux et la seconde vise à éliminer les polluants organiques persistants. Orica indique que sa demande auprès de la France respecte ces deux conventions.

L'ONG Greenpeace s'est opposée au transport de ces matériaux, en raison des risques d'accident en mer, et à leur incinération, en raison des risques de pollution de l'air. La quantité de déchets est telle qu'Orica peut construire les infrastructures nécessaires pour la destruction de ces matérieux autrement que par l'incinération, estime Adam Walters, chargé de la recherche au sein de Greenpeace pour la région Asie-Pacifique. « Mais ils veulent juste envoyer tout ça à l'étranger. »

 

source

Commenter cet article

benji 29/05/2014 08:16


avec un gouvernement qui se contrefou royalement de l'environnement , on peut être sure que la france va accepter  ses déchets , contre espèces sonnantes et trébuchantes , qui ne
profitterons même pas aux citoyens ;

christiane 28/05/2014 14:39


@OH  OUI  en  Irak,  je  ne  peux  que  vous  doinner raison  au  sujet  des  produits  ménagers  utilisés
 quotidiennement  et  qui  polluent  nos  rivières  et  notre  terre;  je  pense,  néanmoins, que  les  plus  pollueurs
 de  la  planète  sont  les  Américains  qui,  pour  perpétrer  leur  domination  nuisible,  n'hésitent  pas  à ouvrir
 des  puits  de  forage  partout  dans  le  monde,  sur  terre  comme  sur  mer,  à  tous  propos.  Je
 pense,  comme  vous,  que  les  sinkholes, les  tremblements  de  terre, sont  une  réaction  de  la  Nature  agressée.
 Comme  vous,  j'utilise  le  vinaigre  blanc  et  le  bicarbonate  comme  produits  de  nettoyage  et  je  suis
 contre  l'implantation  d'éoliennes  qui,  outre  le  fait  qu'elles  défigurent  la  nature,  elles  sont  parfaitement
 inefficaces;  elles  nécessitent  l'emploi  de  tonnes  de  béton  et  il  faut  les  démanteler  au  bout  de
quelques  années,  mais, que  ferons - nous du  béton?   Oui,  nous sommes  impuissants  sans  l'intervention  divine.

OH OUI en Irak 28/05/2014 13:28


La France en est plus à une poubelle près ;les déchets d'uranium sont traités en france ,et puis comme nous sommes en faillite ,ruiné  Notre Planète est si contaminée ,nous avons vidé ses
entraille  ,nous avons pollué les Mers ,Océans ,nappes phréatique ,les sols,qu'une espèce disparaît chaque minute ,On pleurnichent sur les morts sur les routes ,pour encore verbaliser donner
di fric aux rapaces Mais les morts des cancers qui sont le triple ( pas un mot) des maladies de plus en plus jeune d'Alzheimer ,sclérose en plaque en augmentation catastrophique ,


Quand le peuple réglera les Vrais probllèmes ,n'iront pas chercher leurs enfants à l'école à 500 m ,boufferont pas toute ces cocheneries de produits chimiques dès la naissance ,des téléphone
portable à 2 ans ,éviteront de changer leur matériel dès qu'un autre arrive sur le marché ,ne gaspilleront pas l'électricité ,moins de robots ,machines qui consomment de l'eau pour polluer ,


Nous n'aurons plus besoin d'autant de ces produits extrêment dangereux ,pour TOUS ?Je n'ai aucun robot je bats mes blancs d'oeufs à la main ,nettoie avec vinaigre blanc produit vaisselle le moins
polluant ,Nos comportement doit impérativement changer ,je suis contre ces éoliennes en Mer ;combien d'oiseaux se massacrent en plus ces tonnes de ciment resteront les bateaux de vos enfants se
casseront ,pensez à l'avenir de vos descendants ,non à votre bout de nez Que Dieu pour remettre notre Planète vivable ,nous le voyons tremblements de terre ,sinckoles ,glissements de terrain
,inondations incendies ,plus qu'à prier Dieu 

christiane 28/05/2014 11:15


Je  tiens  à  préciser  que  l' Australie  a  une  superficie  égale  à  14 fois  celle  de  la  France,  que
 d'immenses  territoires  situés  au  Nord-ouest, au Nord-est  et  au  centre  du  pays  sont  inhabités,  donc  ils  se
 prêtent  à  la  constructions  des  structures  nécessaires  à  la  destruction  de  ces  déchets  hautement  toxiques;
 les  autorités  australiennes  devraient  considérer  cette  possibilité  au  lieu  de  demander  à  la France  de
 s'en  charger.  

christiane 28/05/2014 11:04


J'espère  que  les  pantins  qui  nous  gouvernent  auront  la  bonne  idée  de  suivre  l'exemple  de  l' Allemagne
 et  du  Danemark,  dans  ce cas  précis.  

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

<