Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog




Par RFI

C'est l'incident de trop à la faculté de La Manouba près de Tunis qui a décidé de fermer ses portes ce mardi 6 décembre jusqu'à l'évacuation des agitateurs qui perturbent la vie de l'établissement depuis plusieurs jours. Les islamistes qui occupent l'université depuis 9 jours pour contester l’interdiction du niqab (voile islamique intégral) à l’université ont chahuté le doyen Habib Kazaghli ce mardi et frappé également un enseignant qui a dû être hospitalisé.

Habib Malekh

Professeur de littérature française qui a été frappé

"J’ai vu le doyen se diriger vers l’administration centrale de la faculté (…) j’ai entendu en même temps le responsable du sit-in haranguer la foule en criant «empêchez-le d’entrer, c’est lui qui est responsable de la mort de notre camarade. Il s’est suicidé puisque son père l’avait empêché de rejoindre le sit-in ». (…) Ils se sont rués sur le doyen, je suis descendu dans la mêlée (…) c’est à ce moment-là que j’ai été frappé par derrière et par devant et là j’ai fait un malaise cardiaque".

Écouter (01:05)

Plus
06/12/2011 par Marie-Pierre Olphand

source: rfi
Tag(s) : #RELIGIONS

Partager cet article