Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dernière heure

L'étoile indique le lieu approximatif de l'épicentre du séisme, au large des îles de la Reine-Charlotte, en Colombie-Britannique

Maj 7

 

Des résidents et visiteurs attendaient les vagues dans un port de Honolulu, à Hawaï, après le séisme de magnitude 7,7 qui a déclenché une alerte au tsunami. Des résidents et visiteurs attendaient les vagues dans un port de Honolulu, à Hawaï, après le séisme de magnitude 7,7 qui a déclenché une alerte au tsunami.  Photo :  Eugene Tanner

Le tremblement de terre d'une magnitude de 7,7 qui a été ressenti peu après 20 h, au large des Îles de la Reine-Charlotte, dans la région de Haida Gwaii, n'a finalement pas provoqué de vagues importantes.

Les avertissements et alertes aux tsunamis ont été levés en Alaska, puis en Colombie-Britannique et à Hawaï tôt dimanche matin.

Samedi soir, les autorités canadienne et américaine avaient rapidement déclenché une alerte au tsunami pour la côte pacifique, allant de Cape Decision, en Alaska, jusqu'à la pointe nord de l'île de Vancouver. Un avertissement avait également été donné pour les États de la côte ouest américaine, jusqu'en Californie.


Hawaï reprend son souffle

Le centre d'alerte au tsunami avait annoncé qu'un tsunami pourrait provoquer des dommages le long de la côte de toutes les îles de l'État d'Hawaï. Les autorités avaient déclenché les mesures d'urgence et conseillé aux habitants de s'éloigner des côtes et de trouver un refuge en hauteur.

Peu avant 23 h, heure locale, les vagues ont commencé à atteindre les îles de l'archipel. Quatre vagues successives d'une amplitude d'environ un mètre et demi ont touché terre.

« Selon toutes les données dont nous disposons, la menace de tsunami a diminué [...] et ne devrait plus augmenter », a ensuite déclaré le Centre d'alerte aux tsunamis du Pacifique. Le centre a toutefois prévenu que le niveau des vagues et la force des courants continueraient à présenter des dangers pour les bateaux ou les baigneurs pendant encore plusieurs heures.

Des habitants d'Honolulu ont fait des provisions après le déclenchement d'une alerte au tsunami pour l'État d'Hawaï, à la suite du séisme survenu au large de la Colombie-Britannique Des habitants d'Honolulu

Le pire séisme en 60 ans

Selon l'Institut américain de géophysique, l'épicentre du séisme était situé à une profondeur d'environ 10 kilomètres et à près de 200 kilomètres au sud-ouest de la ville portuaire de Prince-Rupert.

Ce tremblement de terre serait le pire au Canada, en terme de magnitude, depuis 60 ans, bien que les dommages soient mineurs.

Selon des témoins, la secousse aurait duré environ une minute.

Séismes Canada indique que plusieurs répliques se sont produites dans les minutes suivantes, dont une d'une magnitude de 4,6 dans la région de la ville de Queen Charlotte. source

Maj 6

HONOLULU (Etats-Unis) – Le tsumani provoqué par le séisme au Canada a touché Hawaï (Etats-Unis) tard samedi (tôt dimanche matin en heure GMT), a annoncé un responsable du centre d’alerte américain aux tsunamis.

Le tsunami est en train d’arriver tout juste en ce moment, a précisé à la presse Gerard Fryer, éminent géophysicien du centre. Il est en train d’arriver au moment même où nous parlons.

Des images de la télévision tournées dans l’île de Oahu ont montré des vagues relativement petites se dirigeant vers les plages de Hawaï.

Mais Gerad Fryer a averti les habitants en disant qu’ils ne devaient pas se laisser tromper par les apparences. La première vague n’est jamais la plus importante, a-t-il dit. Les vagues suivantes pourraient être beaucoup plus fortes et pourraient provoquer des inondations.

Si les vagues sont grandes, cela prend six ou sept heures avant qu’on puisse lever l’alerte, a ajouté le spécialiste.

Maj 5

 

Les autorités canadienne et américaine ont rapidement déclenché un avertissement de tsunami pour la côte pacifique, allant de Cape Decision, en Alaska, jusqu'à la pointe nord de l'île de Vancouver.

L'avertissement a ensuite été étendu à l'ensemble de la côte britanno-colombienne et à l'État de Washington, à l'Oregon, à la Californie et à Hawaï, aux États-Unis.

Le centre d'alerte au tsunami a par ailleurs annoncé qu'un tsunami formé à la suite du séisme pourrait provoquer des dommages le long de la côte de toutes les îles de l'État d'Hawaï.

Des vagues liés à la secousse ont aussi été rapportées. Toutefois, elles n'étaient pas menaçantes, mesurant au maximum une quarantaine de centimètres.

Des résidents de l'île de Haida Gwaii ont été évacués et priés de se rendre dans un endroit situé en hauteur.

 

Pire en 60 ans

Selon l'Institut américain de géophysique, l'épicentre du séisme était situé à une profondeur d'environ 10 kilomètres et à près de 200 kilomètres au sud-ouest de la ville portuaire de Prince-Rupert.

Ce tremblement de terre serait le pire au Canada, en terme de magnitude, depuis 60 ans.

Selon des témoins, la secousse aurait duré environ une minute. Les dommages seraient pourtant mineurs.

Maj 4

On peut voir l'animation des séismes des 7 derniers jours sur le site de la USGS. Observez le dernier !

http://earthquake.usgs.gov/earthquakes/recenteqsanim/world/

MAJ 3

La terre a tremblé samedi soir en Colombie-Britannique. Un tremblement de terre d'une magnitude de 7,7 a été ressenti au large des îles de la Reine-Charlotte, dans la région de Haida Gwaii.

Les autorités canadienne et américaine ont déclenché un avertissement de tsunami pour la côte pacifique, allant de Cape Decision, en Alaska, jusqu'à la pointe nord de l'île de Vancouver.

L'avertissement a ensuite été étendu à l'ensemble de la côte britanno-colombienne et à l'État de Washington, à l'Oregon, à la Californie et à Hawaï, aux États-Unis.

Selon l'Institut américain de géophysique, l'épicentre du séisme était situé à une profondeur d'environ 10 kilomètres et à près de 200 kilomètres au sud-ouest de la ville portuaire de Prince-Rupert.

Selon Séismes Canada, plusieurs répliques se sont produites dans les minutes suivantes, dont une d'une magnitude de 4,6 dans la région de la ville de Queen Charlotte.

Des vagues liés à la secousse ont aussi été rapportées.

Alerte au tsunami Un tel avertissement signifie un risque d'inondations et de courants puissants. Il s'adresse aux personnes qui se trouvent sur des basses terres du littoral. Il leur est suggéré de quitter ces zones pour se réfugier à l'intérieur des terres.

Aucun dégât important ou victime n'ont été rapporté dans l'immédiat. Des gens qui se trouvaient sur l'île de Haida Gwaii ont rapporté sur les médias sociaux avoir été priés de se rendre dans un endroit situé en hauteur.

MAJ 2 : Selon Séismes Canada, une réplique de magnitude 4,6 s'est produite une cinquantaine de minutes plus tard, dans la région de la ville de Queen Charlotte.

MAJ 1: Un avertissement au tsunami a été déclenché pour la côte pacifique, de Cape Decision en Alaska jusqu'à la pointe nord de l'île de Vancouver. Un tel avertissement signifie un risque d'inondations et de courants puissants.

La terre a tremblé samedi soir en Colombie-Britannique. Un tremblement de terre d'une magnitude de 7,7 a été ressenti à environ 140 kilomètres au sud de Masset, un village de la côte pacifique.

Selon l'Institut canadien de géophysique, l'épicentre est situé à une profondeur d'environ 10 kilomètres et à près de 200 kilomètres au sud-ouest de la ville portuaire de Prince Rupert.

Une alerte au tsunami a été déclenchée pour la côte pacifique, de l'Alaska jusqu'au nord de l'île de Vancouver.

Le séisme s'est produit peu après 20 h 00, heure locale. SOURCE

 

Plus de détails suivront...

Tag(s) : #NATURE - ECOLOGIE

Partager cet article