Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

* Je n'accorde pas toute ma confiance à Alex Jones, mais dans certains dossiers il réussit à mettre la main sur des informations crédibles et documentées. Je considère que le dossier des "camps FEMA" en fait partie. Si vous faites partie d'une église ou quelconques dénominations religieuses et spirituelles, soyez sensibles au fait que tous les dirigeants d'églises chrétiennes, catholiques ou protestantes, que tous les chefs religieux de toutes les religions ont été visités par la FEMA en 2010 pour être formés sur un plan d'action en cas de catastrophes ou de chaos civils. N'oubliez donc pas que les pasteurs et leaders religieux ont reçu l'ordre de faire monter les brebis dans les autobus...
Les 5 régions où se trouvent les camps FEMA,
image trouvée dans le document des services KBR
 
 

Alex Jones a reçu un document en provenance d'une filiale KBR d'Halliburton (supposéement séparée depuis 2007) qui fournit des détails sur les camps de la Federal Emergency Management Agency (FEMA). Intitulé "Project Overview and Anticipated Project Requirements", le document décrit des services recherchés par KBR pour de la sous-traitance. Le document a été transmis par un employé du gouvernement qui souhaite rester anonyme, pour des raisons évidentes.
Le document appelle à des soumissions pour des traiteurs, des clôtures et barricades, des services de blanchisserie et médicaux, la production d'électricité, collecte des ordures et autres nécessités pour des camps d'urgence temporaires situés dans cinq régions des États-Unis.
Ces appels d'offre de la FEMA arrivent peu après que le Sénat ait adopté majoritairement la Loi "National Defense Authorization Act (NDAA)", qui permet à l'armée de détenir et d'interroger des suspects de "terrorisme domestique" sans ordre de la Cour et ce, en violation au quatrième amendement de la Constitution américaine.
L'article 1031 du projet de loi NDAA déclare que l'ensemble des États-Unis est considéré comme un "champ de bataille", il permet aux citoyens américains d'être arrêtés et incarcérés à Guantanamo Bay.
Un autre document non-classifié, intitulé "Civilian Inmate Labor Program", décrit en détail le règlement 210-35 qui expose une politique de création de programmes de travail dans les camps de prisonniers et installations de l'armée.
En 2009, la loi "National Emergency Centers Act" a été introduite au Congrès. Elle prescrit la création de "centres d'urgence nationale" situés sur des installations militaires dans le but de fournir des logements temporaires, une assistance médicale et humanitaire aux individus et familles en cas de catastrophes majeures.
Cette législation prévoit répondre à différents besoins déterminés par le Secrétaire de la sécurité intérieure, un mandat ouvert qui pourrait signifier la détention forcée de citoyens américains en cas d'émeutes, de situations d'urgence ou d'effondrement économique.
Source:
Camps d'internement au Québec pendant la Guerre froidre et pendant la Crise d'Octobre:
Tag(s) : #Nouvel Ordre Mondial

Partager cet article