Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 
Le groupe spécialisé dans les petites voitures et les deux roues avait vendu 26 000 automobiles l'an passé aux Etats-Unis. Il a toutefois précisé qu'il continuerait d'y commercialiser des motos et des engins nautiques.

Le constructeur japonais Suzuki a annoncé mardi 6 novembre l'arrêt de ses ventes de voitures aux Etats-Unis, peu rentables à cause du yen fort et des difficultés à écouler de petits véhicules sur le marché américain.

Le groupe spécialisé dans les petites voitures et les deux roues avait vendu 26 000 automobiles l'an passé aux Etats-Unis. Il a toutefois précisé qu'il continuerait d'y commercialiser des motos et des engins nautiques.

La filiale américaine de Suzuki a estimé qu'elle ne pourrait "assurer le maintien de la rentabilité des ventes de voitures", en tenant compte de plusieurs facteurs défavorables comme "les taux de change et le fait que Suzuki propose aux Etats-Unis des petites voitures".

MONTÉE DU YEN DRAMATIQUE

La forte montée du yen face au dollar depuis cinq ans réduit drastiquement la valeur des ventes de voitures Suzuki aux Etats-Unis, lorsque le groupe japonais convertit les revenus en yens. Les consommateurs américains préfèrent de surcroît souvent les gros modèles.

Au cours de l'exercice budgétaire d'avril 2011 à mars 2012, la filiale américaine de Suzuki a subi un déficit opérationnel de 16,3 millions de dollars et un déficit net de 15,8 millions de dollars. Actif depuis près de 50 ans aux Etats-Unis, Suzuki avait étendu ses activités en Amérique du Nord en 1981, via la constitution d'une coentreprise de production au Canada avec General Motors (GM).

Les problèmes financiers du constructeur américain en 2008 avaient toutefois conduit à la dissolution de cette alliance et Suzuki avait stoppé toute activité productive en Amérique du Nord l'année suivante.

D'après les médias japonais, Suzuki pourrait vouloir concentrer ses forces sur les marchés des pays émergents, où les petits modèles qui sont sa marque de fabrique semblent promis à meilleur avenir. Il est notamment majoritaire dans le premier constructeur d'automobiles en Inde, Maruti Suzukisource

Tag(s) : #ECONOMIE - FINANCE

Partager cet article