Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je vous l'avais dit, avec leur démocratie directe les Suisses sont à la pointe... Et on peut réellement appeler ce pays une « Démocratie » (contrairement à d'autres qui s'en gargarisent tous les matins...)

Ralliement complet de François Hollande au néo-libéralisme

Brefs, eux aussi nous montrent l'exemple... Et ce que dicte la logique la plus élémentaire ... plus dure sera la chute pour les autres junkies du virtuel....(Vidéo informations complémentaires)


referendum_suisse_or_27_08_2014.jpg

La Suisse, une des rares véritables démocraties au monde, votera le 30 Novembre pour le rapatriement de ses réserves d’or.

C’est une initiative qui ne pouvait avoir lieu qu’en Suisse. Un membre influent du parlement, Luzi Stamm, qui représente l'Union démocratique du centre (UDC) a lancé le mouvement avec deux autres parlementaires. 

Afin d’organiser un référendum national sur une question en Suisse, il est nécessaire d’obtenir 100 000 signatures de soutien. L’initiative populaire "Sauvez l'or de la Suisse" a rempli cette exigence au début de 2013.

L'initiative demande à la Banque nationale suisse (BNS) de rapatrier en Suisse tout l'or stocké à l'étranger mais également de stopper ses ventes d'or, et de constituer dans un délai de cinq ans des réserves de métal jaune pour au moins 20% de ses actifs.

Le Parlement suisse et la BNS sont contre l'initiative car elle mettrait fin à leur capacité d'imprimer librement de la monnaie. La politique monétaire suisse est reconnue pour être la plus solide au monde, mais au cours des dernières années la Suisse a rejoint d'autres pays en abandonnant une politique saine. La Suisse détenait 2600 tonnes d'or en 1999, ce qui représentait un montant significatif par rapport à la taille du pays. À cette époque, il a été décidé de vendre 50% des réserves. La majorité de l’or a été vendu au plus bas du marché, comme au Royaume-Uni. 

La Suisse dispose de la moitié de ses réserves par rapport il y a 10 ans, et une grande partie de l’or restant a été loué ou vendu. Une partie de l'or, si il est toujours là, est stocké à l'étranger. Comme la plupart des autres banques centrales, la BNS refuse de procéder à une vérification adéquate et officielle de l'or suisse. En attendant qu'un audit soit réalisé, il est impossible d'affirmer que tout l'or est encore là. 

La plupart des gouvernements et des banques centrales n'aiment pas l'or, car il révèle la baisse de valeur de la monnaie-papier. Depuis la création de la Fed aux Etats-Unis en 1913, toutes les grandes monnaies, dont le franc suisse, ont perdu entre 97% et 99% de leur valeur par rapport à l'or. 


Voltaire disait déjà en 1729: « Toutes les monnaies de papier retournent à leur valeur intrinsèque – ZERO. »


Il est clair que les principales monnaies-papier sont proches de zéro. Même si l'économie Suisse est en meilleure santé que la plupart des autres, le pays a malheureusement suivi les mêmes politiques monétaires destructrices que les autres pays au cours des dernières années.

Ce référendum suisse est une initiative très importante pour restaurer pleinement la confiance dans le franc suisse et refaire de la Suisse l'un des pays les plus sûrs au monde. Il est donc essentiel que le peuple suisse et le reste du monde soit au courant de cette initiative. En cas de succès, cela pourrait être la première étape vers un nouveau système monétaire basé sur une monnaie saine plutôt que sur l'impression de monnaie et la dette.

 

Source : Goldswitzerland.com via Goldbroker.com

Traduction : ~ Goldbroker.com ~
via source

via William J.

Tag(s) : #ECONOMIE - FINANCE

Partager cet article