Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

10% de sucres dans des tabacs à rouler, 37% dans un tabac à narguilé, cigarillos fortement aromatisés à la vanille : un test de 60 Millions de Consommateurs, en partenariat avec le Comité national contre le tabagisme, alerte sur les ingrédients utilisés pour adoucir le goût du tabac.

 

60 millions a analysé 19 produits du tabac aromatisés qui ciblent plus particulièrement les jeunes et les femmes.

"Ces produits masquent le caractère âcre, un peu repoussant, de la fumée du tabac et facilitent chez les jeunes le passage du goût sucré du bonbon à la cigarette", a expliqué à l'AFP le Pr Yves Martinet, président du CNCT.

L'étude montre que les 7 cigarettes analysées "respectent le décret du 30 décembre 2009 qui interdit l'ajout d'édulcorants et limite la teneur en arômes de vanille et éthylvanilline", constatent 60 millions de consommateurs et le CNCT.

Aucune ne contient d'édulcorants sur la manchette (papier autour du filtre), un ajout désormais interdit. Seules deux (Black Devil Black Flavour et Black Devil Grey Flavour) contiennent au moins un des deux arômes de vanille, "mais en deçà du seuil réglementaire de 0,05%".

60 Millions souligne toutefois que "les arômes autres que la vanille ne sont pas soumis à la réglementation" et que les fabricants continuent "à vanter les arômes de confiserie de leurs produits", y compris la vanille (Pink Elephant).

En outre, pour la plupart des cigarettes aromatisées analysées, les teneurs en goudron, nicotine et monoxyde de carbone "sont aussi élevées que dans une Marlboro rouge".

"Le menthol, très pernicieux, donne une impression trompeuse de fraîcheur", indique le Pr Martinet.

Un édulcorant sur du papier à rouler

Par ailleurs, les autres produits du tabac ne sont pas concernés par la réglementation. Or l'étude a mis en évidence pour certains cigarillos analysés (Clubmaster Slim superior vanilla et Café crème italian macchiato) des taux de vanilline et d'éthylvanilline "jusqu'à 10 fois supérieurs à ce qui est autorisé pour les cigarettes".

Deux des trois tabacs à rouler analysés "contiennent des arômes de vanille à des concentrations qui sont loin d'être négligeables". Le tabac à pipe Alsbo vanilla pipe tobacco comporte des taux de vanilline et d'éthylvanilline "respectivement deux et cinq fois supérieurs au seuil maximal autorisé pour les cigarettes".

Enfin, dans les tabacs à rouler et à pipe analysés, "les taux de sucre flirtent avec les 10%". Dans les deux tabacs à narguilé analysés, les taux de sucre atteignent 27,6% (Al Fakher chocolat) et même 37% (Al-Sultan double pomme).

Interdit sur les manchettes des cigarettes, un édulcorant (saccharinate de sodium - E954) a été trouvé sur un papier à rouler (Juicy Jays barbe à papa).

Pour 60 Millions de Consommateurs et le CNCT, ces résultats montrent la nécessité "d'avoir une réglementation qui concerne l'ensemble des produits du tabac et pas seulement les cigarettes".

Ils demandent également l'interdiction de "l'utilisation de tout type d'arôme destiné à rendre les produits plus attractifs" et une "plus grande transparence dans l'étiquetage".

"Aujourd'hui, un consommateur est mieux informé sur la composition d'un yaourt que sur celle d'un produit aussi nocif que le tabac", soulignent-ils.

Les résultats des analyses seront publiés dans le mensuel de 60 Millions de Consommateurs de novembre, en vente en kiosque le 27 octobre.

Tag(s) : #SANTE

Partager cet article