Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Crise ukrainienne : le grand bluff des sanctions économiques de l’Occident contre la Russie
Dimitri Orlov
ClubOrlov
jeu., 28 août 2014 13:26 CDT
Imprimer
Traduit par Résistance 71

Au regard de ce qu'il se passe en Ukraine, j'ai entendu pas mal de voix européennes et américaines disant que oui, Washington et Kiev fabriquent une version totalement fictionnelle des évènements à des fins propagandistes, mais que les Russes font pareil. Ils semblent assumer que si les merdias occidentaux sont infestés de bouffons menteurs et incompétents qui sont trop heureux de répéter la ligne du parti, alors les Russes font pareil, sûrement même pire.


La réalité est bien différente. Bien qu'il y ait un véritable blackout des informations en provenance d'Ukraine à l'Ouest, peu étant montré au delà de quelques photos et des têtes pensantes de Washington et de Kiev, la couverture médiatique des évènements en Russie est incessante, avec des bulletins quotidiens décrivant les mouvements de troupes, des cartes mises à jour des zones de conflit et beaucoup de témoignages de témoins oculaires, de commentaires et d'analyses. Il y a aussi beaucoup de rumeurs galopantes sur les réseaux sociaux russes et international, que je tends à ne pas prendre en considération parce que c'est juste çà: des rumeurs. Dans cet environnement, ceux qui essaieraient de fabriquer un narratif fictionnel, comme les officiels de Washington et de Kiev essaient de le faire, ne survivraient pas très longtemps.

Il y a beaucoup à dire certes sur le sujet, mais ici je désire me limiter à rectifier quelques mauvaises conceptions vraiment, vraiment de base que Washington a tenté de vous imposer au travers de ses blablateurs de leurs médias variés.

1 - Ils veulent vous faire croire qu'il y a une invasion russe dans l'Est de l'Ukraine. Ce qu'il se passe en réalité est une guerre civile entre le gouvernement de l'Ukraine occidentale (qui ne dirige plus l'Est du pays de quelque manière que ce soit) et la population russe de l'Ukraine orientale. L'Ukraine s'est désintégrée depuis des décennies, surtout depuis l'indépendance. La cassure était inévitable, mais le catalyste pour cela fut le renversement militaire, le coup d'état, qui a renversé le gouvernement légitime de Kiev et l'a remplacé par des cadres choisis par Washington.

2 - Ils voudraient vous faire croire que le gouvernement russe se tient derrière la République Populaire de Lougansk et la République Populaire de Donetsk, les deux régions qui, basé sur les résultats de referendums, ont choisi de se séparer de Kiev
. En fait, le gouvernement russe a refusé de reconnaître ces républiques. Elles n'ont reçu aucun soutien politique de Moscou, qui avait demandé que les referendums soient renvoyés à plus tard et qui avait demandé plusieurs fois un cesser-le-feu et une solution négociée internationale pour résoudre le conflit. Le leadership des deux républiques a refusé et vise maintenant une victoire militaire totale.

3 - Ils voudraient vous faire croire que le gouvernement russe arme les rebelles en Ukraine Orientale
. Au contraire, le gouvernement russe a retiré son soutien militaire, se limitant à apporter des denrées humanitaires aux centaines de milliers de personnes dont les vies ont été détruites par les tirs d'artillerie et de roquettes en provenance des forces ukrainiennes. Les armes dans l'arsenal des "rebelles" sont des trophées, ce qu'ils ont saisi des forces ukrainiennes souvent en déroute. Ceci dit, les "rebelles" sont de fait soutenus, mais par le peuple russe, pas par le gouvernement russe. Rappelez-vous, ces gens sont russes, des deux côtés de la frontière, et le gouvernement ukrainien ne contrôle plus rien du tout là-bas.

4 - Ils veulent vous convaincre que la Russie pose une menace pour la paix en Europe et que la crise ukrainienne fait partie d'une stratégie impérialiste russe pour ressusciter l'URSS.
Rien ne peut être plus loin de la réalité... L'ambition ultime de la Russie est d'être un pays normal, sujet à la loi internationale, en paix avec le monde et intégré à l'économie mondiale. Le gouvernement russe ne fait pratiquement rien pour empêcher les populations russes appartenant à d'anciens territoires russes de se faire massacrer dans leurs maisons par des tirs d'artillerie ukrainiens sur les populations civiles. Ceci donne un spectacle affligeant, mais le peuple russe comprend bien qu'élargir le conflit militaire au-delà de ce qui est maintenant purement les frontières nationales de l'Ukraine, n'est pas la réponse au problème.

5 - Ils veulent vous assurer que Kiev prévaudra éventuellement dans le conflit.
En fait, l'armée ukrainienne se fait systématiquemet démolir. Bombarder les civils est la seule activité qu'elle peut encore pratiquer avec succès. Le gouvernement de Kiev a procédé à trois mobilisations générales, l'une après l'autre, envoyant au combat des jeunes et des hommes âgés (l'âge maximum de conscription est maintenant de 60 ans...). Ceux qui refusent la conscription étaient en premier lieu menacés de prison, mais cela ne marche plus, ils sont maintenant menacés de mort. La somme non officielle à payer pour éviter la conscription est de plusieurs milliers de dollars. Ces soldats sont mal armés, mal entrainés, complètement démoralisés et pour la plupart refusent de se battre. L'Ukraine a de moins en moins de tanks et de véhicules blindés, qui datent de l'ère soviétique et qui rouillent depuis des décennies. Il apparaît que l'Ukraine n'a pour ainsi dire plus d'armée de l'air non plus. Les victimes se chiffrent par dizaines de milliers. En juste une semaine, au mois de Juillet, 1400 soldats ukrainiens ont été tués, pour 10 de l'autre côté. Le ratio de décès est de 140:1 et juste ce chiffre raconte en fait toute l'histoire. La guerre est loin d'être finie, mais maintenant pour la première fois les deux républiques autonomes ont ce qui ressemble vraiment à une armée et cette armée va maintenant attaquer, passer à la contre-offensive. Une fois que l'armée ukrainienne se sera complètement effondrée, il restera la force mercenaire maintenue par les oligarques, surtout Kolomoisky qui dirige la région de Dniepropetrosk comme un fief personnel ; il a récemment décidé de prendre en charge les régions limitrophes également. Mais les mercenaires n'aiment pas être tués et jusqu'à un certain point ils demeureront, au-delà ils fuiront. Il semble à terme de plus en plus probable que Kiev va perdre et que l'Ukraine va en fait cesser d'exister.

6 - Ils veulent vous faire croire que le gouvernement de Kiev est légitime, populaire et stable.
En fait, il y a de grandes manifestations qui se produisent à Kiev en ce moment même. Le pays est au-delà de la banqueroute et s'effondre en temps réel, pas seulement à l'Est, mais partout. Les gens ont faim. Les unités militaires qui fuient l'Est sont de mauvaise humeur et vont bientôt retourner leurs armes contre ceux qui les ont envoyé combattre. Les gens sont plus qu'en colère et il est plus que probable qu'une nouvelle révolution est en train de couver, 6 mois seulement après le tumulte récent.


J'espère que vous pouvez absorber cette information très basique et l'utiliser pour filtrer la propagande que vous lisez dans les journaux occidentaux et que vous voyez et entendez dans les médias audio-visuels (s'ils mentionnent l'Ukraine déjà...). N'assumez pas automatiquement que si votre côté est arrogant et menteur, que l'autre côté l'est aussi. Vous n'avez pas à croire ni à tolérer les mensonges.
source
Tag(s) : #CONFLICTS DANS LE MONDE

Partager cet article