Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

© REA

Les bons élèves se font rare au sein de la zone euro. Sur les 17 pays de l'union monétaire, seuls 4 sont encore notés "AAA", la meilleure évaluation possible, par les trois principales agences de notation dans le monde (Standard&Poor's, Moody's et Fitch). Il s'agit de l'Allemagne, de la Finlande, des Pays-Bas et du Luxembourg.

Et encore : chacun de ces pays est sous la menace d'une dégradation. Moody's, par exemple, a adopté depuis juillet une perspective négative sur l'Allemagne, le Luxembourg et les Pays-Bas. Ce qui constitue une première étape avant un éventuel abaissement de la note.

La France, elle, avait déjà fait le deuil de son précieux "AAA" bien avant l'annonce de la dégradation de sa note par Moody's hier soir. Standard&Poor's le lui avait en effet retiré dès le mois de janvier, redoutant l'impact de la crise de la dette sur les finances publiques tricolores. Seul Fitch attribue encore à l'Hexagone la meilleure note possible, mais a abaissé sa perspective de "stable" à "négative" en décembre dernier.

Tous les autres membres de la zone euro ont subit les foudres des agences. La dette du Portugal a ainsi été reléguée l'an dernier en catégorie spéculative, la plus risquée, par les 3 agences. L'Italie, l'Espagne et l'Irlande ne sont pas loin de subir le même sort. La Grèce est quant à elle notée "C" par Moody's, soit seulement un cran au-dessus du défaut de paiement…

Tag(s) : #ECONOMIE - FINANCE

Partager cet article