Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

On vit des temps où on ne se surprend même plus que les psychopathes affichent ouvertement leur déviance .. quand on voit les réactions émotives et de deni qui ont eu lieu quand ce vieux salop a violé la femme de chambre, je me demande souvent quelle est la limite pour cette partie de la population qui accepte tant de choses pour simplement continuer à servir un ordre établi qui est celui de l’avidité, de l’envie,de la haine et du prédateur.



Bon, faut se rendre à l'évidence. Y'a pas une histoire de cul plus ou moins glauque qui survient en notre bas-monde sans que trois initiales fatidiques y soient irrémédiablement associées.

Troussage de soubrette afro-ricaine, tentative de viol sur scribouillarde en herbe et désormais partie de jambes en l'air avec au menu, poulets nordiques en uniforme et poulettes wallonnes issues du cheptel de Dodo la Saumure.
Pour un ex-futur chef de la république des Gaules, ça fait un tableau de chasse commak.





On imagine avec sézigue aux manettes, l'Elysée transformé en un gigantesque lupanar. On visualise le joyeux défilé des madame Claude en devenir, des proxos internationaux brésilo-ukrainiens, des girondes slovaques et des canons de tout pays. Il aurait eu de la cuisse notre président protecteur !
Un mec sévèrement burné aurait été obligé de reconnaître Nanard, le pote à Dédé la Sardine.

On cauchemarde d'un rapprochement franco-rital où, entre deux rétro-pédalages sur l'avenir de l'Europe, nos deux chefs d'état auraient échangé leurs bons coups. Et ce, sous le regard marri de dame Angela, exclue ipso facto de la partie carrée, allez savoir pourquoi. On soupçonne les traités négociés sous la couette entre deux fellations. On frissonne à l'idée d'une dévaluation de l'euro survenue après une panne au pieu d'un de nos chers grands hommes. On a la chair de poupoule en phosphorant que le sort de la planète ait pu dépendre d'une sodomie réussie ou d'un 69 bâclé.

Bref, on l'a échappé belle se dit madame Michu en achetant son maquereau pas frais. Au moins avec le petit fourbe, on sait à quoi s'en tenir. Lui, il préfère la guéguerre à la bagatelle. Casse-pipe chez les talibans, rififi à Abidjan, tripes au lit pour Kadhafi, j'en passe et des meilleurs. Son truc à lui, c'est montrer ses petits poings pour jouer au dur de durs. Hier à Bruxelles, il gronde le condottière pour sa gestion laxiste. Dans la foulée, il s'en prend violemment au prime minister des buveurs de thé en lui intimant l'ordre de s'occuper de ses fesses. Si on oublie la chancelière teutonne, il n'a peur de rien, notre champion local, même pas de son propre bilan.

La preuve, il va oser se représenter devant les urnes...
Dommage. Entre un obsédé du caleçon à pois et un fier à bras raccourcis, la bataille pour la présidentielle 2012 s'annonçait homérique. Rocco Siffredi contre Don Quichotte, le choc des cultures en un combat douteux...

Source vu sur "Au bout de la route"

 

Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article