Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les 5 dirigeants du BRICS

Les 5 dirigeants du BRICS, Dilma Rousseff, Vladimir Poutine, Manmohan Singh, Xi Jinping et Jacob Zuma

 

 

Les cinq dirigeants des pays du BRICS envisagent de créer une Banque de développement pour enfin contrer la Banque mondiale qu’ils accusent de partialité et toujours en faveur de l’Occident.

Il était temps. 


Cette banque, avec un budget initial de serait 50 milliards de dollars en parts égales entre ces Etats, le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud, pourra ainsi se démarquer de l’institution de Bretton Woods, facteur de domination occidentale. Ce serait la première institution de ce forum informel a commencé dès 2009, suite à l’effondrement économique mondial. Elle permettra de ne pas être dans  ce nouvel ordre mondial injuste et visera à plus d’équité sur le plaqn économique. Une bonne nouvelle en somme.

Lors du sommet qui s’est tenu mercredi à Durban, en Afrique du Sud, le président russe Vladimir Poutine a apporté son soutien à cette banque mais a averti qu’elle « doit travailler sur les principes du marché. » Pour les Indiens, cette Banque va « avoir une influence déterminante sur l’ordre mondial en ce siècle. »

Les cinq pays représentent un cinquième du PIB mondial et la part de croissance la plus élevée au monde. Sur le plan géopolitique dans ces régions distinctes, l’influence quasi-certaine du poids économique influencera-t-il une force politique ? C’est moins sûr. Néanmoins, considérant que l’économie dirige tout, on peut souhaiter que ce soit le cas.

Les deux plus grandes puissances économiques du groupe, la Chine et le Brésil, ont marqué leur détermination à apporter des changements dans le monde du commerce et de l’ossature financière, en signant un parténariat bilatéral de 3 ans, à hauteur de 30 milliards de dollars par an dans le commerce.

Les responsables brésiliens ont déclaré que le but était d’assurer une croissance rapide pour des liens commerciaux qui ne subiraient pas une nouvelle crise bancaire provoquée par un financement du commerce par le dollar qui est essouflé. La banque serait en charge des besoins de financement des pays émergents et des pays en développement pour la construction des routes, des ports, le développement de l’énergie et les services ferroviaires.

C’est la peur du chaos et une très mauvaise nouvelle au niveau des institutions de Bretton Woods, la Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI), puisque le BRICS a déclaré vouloir quitter ces institutions. Ces dernières, outils de dominations des pays du sud, devraient maintenant comprendre qu’il faut annuler la dette de certains pays spolier par des pays occidentaux complices de la mort des peuples…

Les dirigeants du BRICS ont également discuté des relations économiques avec l’Afrique, à un moment où de nombreux pays sur le continent cherchent un meilleur équilibre et une approche différente dans le commerce et l’investissement, en particulier avec la Chine. Ce dernier a proposé de faire des prêts sans intérêts, et de d’établir des relations égal à égal avec l’Afrique, sans domination comme le font les autres.

source

Tag(s) : #ECONOMIE - FINANCE

Partager cet article