En plein scandale de la viande de cheval estampillée "bœuf", et au terme d'une réunion de crise à Bercy, Benoît Hamon, le ministre de la Consommation, a indiqué lundi 11 février que la Répression des fraudes va étendre ses recherches au-delà des deux sociétés dans la tourmente, Spanghero et Comigel, et mettre "sous surveillance" l'ensemble des filières viande et poisson pendant l'année 2013.

Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a également annoncé la tenue d'une réunion européenne avant la fin de la semaine sur le scandale des plats surgelés à la viande de cheval et les problèmes d'étiquetage. Le ministre a précisé que la tenue de cette rencontre a été convenue "d'un commun accord" avec le Royaume-Uni, pays d'où est parti l'affaire. La France entend "pousser" à cette occasion pour un meilleur étiquetage des produits, a ajouté le ministre lors d'une conférence de presse.

Francetv info avec AFP

 

Viande de cheval: des produits retirés dans sept enseignes françaises de la grande distribution