Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Barack Obama et Nicolas Sarkozy au G20, à Cannes.Crédits photo : Charles Dharapak/AP



Une liste de 11 pays devrait être publiée, en conclusion du sommet du G20.

Le président français Nicolas Sarkozy a assuré vendredi que les pays qui continuent à abriter des paradis fiscaux, dont une liste de 11 devrait être publiée, seraient "mis au ban de la communauté internationale, en conclusion du sommet du G20 à Cannes. "Nous ne voulons plus de paradis fiscaux. Le message est très clair (...) les pays qui demeurent des paradis fiscaux avec la dissimulation financière seront mis au ban de la communauté internationale", a déclaré devant la presse Nicolas Sarkozy, dont le pays préside actuellement le G20.

"Antigua-et-Barbuda, La Barbade, Botswana, Brunei, Panama, Seychelles, Trinidad-et-Tobago, Uruguay et Vanuatu ne se sont pas dotés d'un cadre juridique adapté à l'échange d'informations fiscales", a-t-il révélé, ajoutant que "la Suisse et le Liechtenstein ne sont pas encore qualifiés" parmi les pays qui ont mis en place un tel cadre.

Nicolas Sarkozy a précisé que le G20 procéderait à une "publication systématique à chacun de nos sommets de la liste des pays qui ne font pas ce qu'il faut pour sortir d'un comportement inadmissible". "Nous ne sommes pas décidés à tolérer cela", a insisté le chef de l'État français, rappelant : "Il y a trois ans, j'avais dû menacer de quitter la salle (du sommet du G20 à Londres) si une liste des juridictions non coopératives (n'était) pas publiée." "On n'est plus dans le même monde. Il y a onze paradis fiscaux, il y en avait plusieurs dizaines lorsqu'on a commencé à Londres", a-t-il ajouté.


source: AFP

Lu sur: Lepoint.fr

Tag(s) : #Crise de l'Euro

Partager cet article