Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog




Dans le drame de Sandy Hook, chaque jour des preuves accablantes désignent une fraude manifeste. On a eu droit à  La ville de Sandy Hook est mentionnée dans le dernier Batman puis on s'est rendu compte que la page Facebook dédiée à la collecte de fonds pour l'une des victimes a été crée avant même l'annonce de sa mort. Il y a eu  Sandy Hook : Le père de l'une des victimes surpris en train d'afficher un grand sourire avant de faire mine de pleurer, et la joyeuse réception en habits de fêtes en compagnie du président Obama.
Tous ces éléments avaient éveillé la suspicion des observateurs mais désormais la preuve est établie que l'affaire de la fusillade de Newton est sans conteste un false flag programmé à l'avance.

En effet, on vient de se rendre compte que la page Facebook dédiée à l'institutrice victime des tueurs a été crée le 10 Décembre soit 4 jours avant la date de la fusillade !
Évidement, les responsables de cette opération ont pris soin de corriger leur erreur (Facebook complice ? ) et c'est en consultant le cache Google de la page que l'on pourra vérifier qu'elle a bien été crée le 10/12.



Story telling versus Vérité

On peut en conclure que le compte rendu que les médias ont fait de ce drame n'est que du story telling. Ainsi l'institutrice passe pour une héroïne qui s'est sacrifiée en sauvant la vie de quelques éleves, ce qui lui apporte la sympathie du public. Même chose pour le père épleuré mais digne, de la petite Emilie.
De cette manière toute contestation de la version officielle sera vouée à se heurter à un mur d'hostilité.
C'est la même technique utilisée lors du story telling du 11 septembre, par exemple avec l'histoire des passagers du vol 93 qui se sont révoltés contre les pirates de l'air.

Un nouveau 11 septembre 

Depuis le 11 septembre, une partie du public a admis le fait que jusqu'aux plus hauts niveaux du gouvernement, un réseau de gens sans scrupules étaient prêts à sacrifier des vies innocentes pour faire avancer leur agenda. Les récentes tueries d'Aurora et de Sandy Hook s'inscrivent dans cette continuité.
Grâce à la complicité des médias, ces sacrifices humains serviront des objectifs politiques.
Le droit de posséder des armes qu'octroie la constitution américaine est d'ores et déja dans le collimateur.
Des groupes de gens comme les survivalistes, les "preppers" voire même les conspirationnistes le seront également dans un proche avenir.
Par le biais de l'instrumentalisation des émotions qu'elles génèrent, les tueries comme celles de Sandy Hook et d'Aurora sont les nouveaux " 11 Septembre " dont a besoin l'élite mondialiste pour abolir le peu de libertés civiles qui reste au peuple.

Tag(s) : #USA

Partager cet article