Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Merci à nos contributeurs grâce auxquels la revue

d’aujourd’hui nous parle de bulles et de banques

centrales, mais aussi de riz, de pop-ups et de

décroissance, avec également des thèmes Europe et

 

Réflexion variés…

CRISE FINANCIÈRE

L'Argentine contourne la justice américaine pour rembourser sa dette

« L'Argentine change de stratégie : les remboursements de dette transitant par les États-Unis étant bloqués par la justice américaine, la présidente Cristina Kirchner va désormais proposer de rembourser ses créanciers privés à Buenos Aires. Le gouvernement argentin a envoyé au Congrès un projet de loi qui prévoit de passer le versement des échéances de la dette de la place financière de New York à celle de Buenos Aires. "Pour sauvegarder le versement aux créanciers qui ont accepté les restructurations de dette de 2005 et 2010, (la banque publique) Banco Nacion a été désignée en remplacement de Bank of New York Mellon, sans préjuger de ce que décideront les détenteurs de bons. C'est une mesure basée sur le volontariat", a déclaré la présidente argentine. »

 

Source : Le Point

 

CRISE ÉCONOMIQUE

« Les politiques d'austérité ont pesé négativement sur les économies européennes » (vidéo du service économique du Monde)

Pourquoi Michel Sapin revoit-il publiquement ces chiffres à la baisse ? Quelles sont les causes de la dégradation de la situation économique ? Quelles réponses y apporter ? Décryptage avec Patrick Roger, journaliste au service politique du Monde. »

 

Source : Le Monde

 

 

ENVIRONNEMENT

Le Japon va exporter du riz de Fukushima trois ans après la catastrophe nucléaire

"La Fédération japonaise des coopératives agricoles a annoncé qu'elle allait reprendre ce mois-ci du riz de la préfecture de Fukushima. Des sacs seront vendus à Singapour dès le 22 août. [...] Le riz de Fukushima, contrôlé, est déjà vendu dans l'archipel, mais les pays étrangers comme la Chine et la Corée du Sud qui importaient ce type d'aliment de la région de Fukushima (nord-est) avant la catastrophe atomique ont stoppé les achats par précaution. Singapour est la seule destination qui a accepté de recevoir à nouveau cette production, pour le moment."

 

Source : La Tribune

 

EUROPE

Ce que révèle la version fuitée de l'accord de libre-échange Europe/Canada

« La télévision allemande Tagesschau a révélé mercredi 13 août la version finale et pour l'instant confidentielle de CETA, un accord commercial entre l'Union européenne et le Canada scruté de très près par les négociateurs, car il devrait servir de modèle pour le traité transatlantique Europe/Etats-Unis. Parmi les dispositions les plus controversées figure le mécanisme de règlement des différends investisseurs-Etats (ISDS), un tribunal arbitral censé trancher les conflits entre les gouvernements et les entreprises. »

 

Source : Le Monde

Négociations internationales et transparence : la CJUE condamne la Commission européenne

Le 3 juillet 2014, la CJUE a rendu un arrêt important en matière de transparence relative aux négociations commerciales. Cet arrêt fait suite à un recours déposé par une eurodéputée néerlandaise libérale (ALDE) suite au refus de la Commission européenne de lui transmettre l’intégralité des documents relatifs aux négociations entre l’UE et les USA sur l’accord dit TFTP-SWIFT. Cet accord a pour objectif de mettre à la disposition du département du Trésor des États-Unis des données de messagerie financière dans le cadre de la prévention du terrorisme et du financement du terrorisme (Europaforum.public.lu). Les dispositions de cet arrêt peuvent largement être transposées à l’ensemble des accords commerciaux actuellement négociés par la Commission, notamment l’accord général négocié avec les Etats-Unis : le TTIP.

 

Source : Contrelacour

Fin de l'euro et fin de la privatisation des monnaies

« La monnaie unique ne disparaitra pas au terme d'un renoncement négocié mais, à l'inverse, selon un mode panique. Le retour d'un ordre stable réintroduisant des monnaies nationales ne pourra se faire que sur la base d'une garantie publique de tous les contrats financée par émission monétaire de banques centrales devenues obéissantes. La fin des dévaluations internes au profit de dévaluations externes ne règlera pas spontanément et rapidement les questions de croissance, d'emploi et d'équilibre des échanges extérieurs. Par effet de contagion, une guerre des monnaies à l'échelle mondiale posera la question de l'ordre international à reconstruire. Extraire la monnaie de l'emprise mondiale de la finance deviendra l'outil majeur du rétablissement des souverainetés. »

 

Source : La crise des années 2010

Union bancaire européenne : la preuve du pudding

« Que sont les sujets devenus... Profitons du mois d’août pour faire le point sur différents sujets abordés durant l’année écoulée. « La preuve du pudding, c’est qu’on le mange »... Quel goût a donc l’Union bancaire européenne, qui vient de connaitre un test grandeur nature avec la faillite de la Banque Espirito Santo, première banque portugaise ? »

 

Source : Regards

 

 

FRANCE

Perspectives

« Il est maintenant acquis que la croissance en 2014 devrait être de 0,5%, ce qui implique bien entendu une forte hausse du chômage (le niveau de croissance stabilisant le chômage étant de 1,3%) mais aussi du déficit public et de la dette. Les perspectives pour 2015 ne sont pas, elles non plus, des plus brillantes. L’agence de notation Moody’s estime que la croissance sera inférieure à 1%. La menace d’un déflation, de ce que l’on appelle en économie la « spirale déflationniste », est aujourd’hui réelle. »

 

Source : Russeurope

Le gouvernement tétanisé par le scénario noir de la rentrée...

« La rentrée s’annonce sous de sombres auspices pour le gouvernement. Selon les prévisions du Trésor, toute l’Europe, y compris l’Allemagne, est prise dans une spirale déflationniste. Tous les espoirs de retrouver la croissance, d’endiguer le chômage, de redresser les comptes publics risquent d’être réduits à néant. Montebourg milite pour un changement de politique. Valls hésite et Hollande ne dit rien. »

 

Source : Médiapart

 

 

GÉOPOLITIQUE

Cette guerre froide n’est pas idéologique

"Cette deuxième guerre froide à laquelle nous assistons entre les Etats-Unis et la Russie ne s’encombre plus de paravents idéologiques. Elle est mercantile. Plutôt que d’opposer deux modèles de société, elle oppose deux adversaires au plan commercial, énergétique, financier et monétaire. Deux paquebots battant officiellement pavillon capitaliste, officieusement adeptes de l’étatisme à outrance. Ce n’est plus le «monde libre» contre le «péril rouge». On est entre soi. Deux gouvernements s’affrontent autour d’un enjeu central : lequel fournira du gaz à l’Europe ces prochaines années. Le centre de gravité futur sera-t-il transatlantique ou eurasiatique ? Mis en difficulté par leurs compétiteurs en Asie, les Etats-Unis lorgnent maintenant l’Europe comme principal marché d’exportation pour leur gaz."

 

Source : Bilan

Irak : le pétrole, enjeu majeur du conflit, entre Kurdistan, Turquie et USA …

« Selon le le site d’information « Jutarnji List », cité par l’agence de presse Reuters, un pétrolier transportant du pétrole brut du Kurdistan irakien est entré dans le porte croate Omisalj. Ce pétrolier contenant 80.000 mètres cubes de pétrole devait être déchargé dimanche. Il s’agit de la quatrième cargaison d’une telle envergure de brut en provenance du Kurdistan irakien, chargée dans un port de Turquie, à destination de la Croatie. Un tel événement est loin de devoir être pris à la légère car il démontre qu’en dépit de ses désaccords avec le gouvernement central de Bagdad sur l’exportation du pétrole, le Kurdistan a pu trouver des débouchés pour sa production. »

 

Source : le blog finance

 

 

INEGALITES

Les patrons des grands groupes britanniques gagnent 131 fois plus que leurs salariés

"La palme revient à Mark Bristow. Le patron des mines d'or Rangold Ressource gagne près 1.500 fois le salaire de ses employés. Les dirigeants des 100 plus grosses compagnies britanniques, les mieux cotées en bourse et donc présentes dans le FTSE 100, gagnent en moyenne 131 fois plus que leurs employés, a relevé le Guardian, des chiffres fournis par le think tank the High Pay Centre. [...] L'écart s'aggrandit. En 1998, les 100 plus gros patrons étaient payés 47 fois plus que leurs employés. En France, l'observatoire des inégalités relevait en 2012 que les patrons français les mieux rémunérés gagnaient entre 400 et 1.100 Smic annuels."

 

Source : La Tribune

Dividendes : hausse record en cinq ans au deuxième trimestre

"Une politique monétaire favorable à la baisse des taux et une augmentation des bénéfices des entreprises ont permis aux actionnaires européens de voir leurs dividendes progresser à un rythme record depuis cinq ans. [...] Ceci étant dit, les sociétés européennes se traitent sur la base d'un rendement de 3,3% en moyenne, soit plus de 200 points de base au-dessus du rendement du Bund allemand - l'obligation de référence en Europe - passé sous la barre de 1% la semaine dernière pour la première fois de son histoire. Ce niveau se compare à un rendement moyen de 2% pour les actions américaines et de 2,4% pour les actions dans le monde."

 

Source : La Tribune

 

 

LIBERTÉS

HACIENDA : pourquoi votre ordinateur a peut-être été scanné par la NSA

"Appliquant à grande échelle les méthodes et outils de groupes de hackers criminels, la NSA et d'autres agences de renseignement alliées réalisent dans des dizaines de pays une cartographie complète des ordinateurs connectés à Internet, et de leurs vulnérabilités potentielles. Mais un remède a été mis au point. Six hackers et activistes (Julian Kirsch, Christian Grothoff, Monika Ermert, Jacob Appelbaum, Laura Poitras, et Henrik Moltke) ont publié vendredi dernier dans le magazine allemand Heise de nouvelles révélations sur les programmes de surveillance mis en oeuvre par les Etats-Unis et ses plus proches alliés en matière d'espionnage, le Canada, le Royaume-Uni, l'Australie et la Nouvelle-Zélande. Documents à l'appui, ils ont révélé l'existence d'un programme mis en oeuvre depuis 2009 par la NSA, baptisé HACIENDA, qui permet au groupe des "Eye Fives" d'avoir une cartographie très complète des équipements informatiques connectés à Internet dans au moins 27 pays cibles, et de leur vulnérabilités."

 

Source : Numerama

Comment Chrome envoie tous vos mots de passe à Google

"Le saviez-vous ? Lorsque vous vous connectez à Chrome avec votre compte Google, le navigateur envoie par défaut l'ensemble de vos mots de passe des sites tiers sur les serveurs de Google, pour vous permettre de les retrouver. Un risque considérable pour la sécurité, que la firme documente très mal. […] Il faut que l'internaute soit curieux et clique sur le lien vers les "paramètres avancés" pour en apprendre davantage et découvrir que par défaut, Chrome partage l'ensemble des mots de passe de l'utilisateur avec ses serveurs, et qu'il le fait d'une manière étrangement sécurisée. En effet, il propose par défaut à l'utilisateur de chiffrer ces mots de passe "avec vos certificats Google", c'est-à-dire avec la clé que Google connaît. La firme de Mountain View est ainsi capable, au moins en théorie à défaut de le mettre en pratique, de déchiffrer l'ensemble des mots de passe et d'accéder aux comptes des utilisateurs."

 

Source : Numerama

Le créateur des pop-ups de pubs s'excuse et s'explique

"Près de vingt ans plus tard, son inventeur Ethan Zuckerman s'en excuse, dans une très longue tribune publiée par The Atlantic, dans laquelle il plaide pour un abandon total du modèle économique publicitaire. Il rappelle qu'il travaillait à l'époque (de 1994 à 1999) pour la plateforme d'hébergement de pages web Tripod.com, et raconte comment est venue l'idée du pop-up : « En fin de compte, le modèle économique qui nous a permis d'être financé était la publicité. Le modèle qui a fait que nous avons été achetés était l'analyse des pages personnelles des utilisateurs pour mieux cibler les publicités qui leur étaient affichées. Dans cet objectif, nous avons fini par créer un des outils les plus détestés dans la boîte à outils des annonceurs : la publicité pop-up. C'était une façon d'associer une publicité à une page d'utilisateur sans la mettre directement sur la page, parce que les annonceurs s'inquiétaient que ça pourrait impliquer une association entre leur marque et le contenu de la page. » "

 

Source : Numerama

 

MARCHÉS FINANCIERS

Comment les banques centrales provoquent les crises financières

« Nous disons et écrivons très souvent que l’économie est largement financiarisée depuis plus de 15 ans. Nous vivons dans une économie de bulles d’actifs financiers. En fait, lorsqu’une bulle éclate sur un actif, on assiste généralement à la naissance d’une nouvelle bulle sur un autre actif car l’argent abondamment créé par les banques centrales ne peut, en général, être repris sous peine de provoquer d’énormes pertes en patrimoine chez les investisseurs privés ou de créer une crise bancaire. »

 

Source : La Chronique Agora

La bulle internet est de retour

« Dans un rapport sur l’activité économique des Etats-Unis, la banque centrale américaine (Fed) le mettait déjà en évidence : les valorisations de certaines sociétés sont «substantially stretched». Publié mi-juillet, le document ciblait les segments réseaux sociaux, applications mobiles et sociétés actives dans les biotechnologies. A en croire les dernières valorisations des start-up actives dans le développement d’applications destinées aux smartphones, le phénomène prend considérablement de l’ampleur. Symbole de cette envolée des levées de fonds : Snapchat. »

 

Source : le blog à Lupus

La fin de la bulle des applications mobiles ? 9 détenteurs de smartphones sur 10 ne dépensent pas d'argent sur des applications

« Les perspectives flatteuses de l’un des marchés les plus prometteurs du secteur des nouvelles technologies n’étaient peut-être qu’un mirage, si l’on en croit une étude récente du cabinet de consultance Deloitte. Elle indique que l’apogée du marché des applications a peut-être déjà été atteinte, et que l’on peut s’attendre désormais à un ralentissement des téléchargements d’applications. »

Source : Express.be

 

 

RÉFLEXION

« Il faut renoncer à la croissance économique », la nouvelle doctrine d’Attac

« Attac a quinze ans. Mouvement au coeur de l’altermondialisme, son histoire en reflète les échecs et les succès. Son porte-parole, Thomas Coutrot, raconte comment l’écologie est entrée dans le logiciel du mouvement, et évoque l’explosion du système du fait du blocage du capitalisme. »

Source : Reporterre

Economie : la stratégie du choc a t-elle été appliquée à l’Europe à la faveur de la crise financière ?

« Les derniers chiffres de la croissance en Europe confirment ce que de nombreux économistes hétérodoxes s’évertuent à dire depuis plusieurs années, comme par exemple Jacques Sapir, à propos du mécanisme récessif enclenché par des politiques d’austérité en période de crise. Si dans un premier temps, les chiffres positifs de l’économie allemande avaient servi de justificatif à tous les idéologues de la politique de l’offre, avec comme objectif de copier le modèle ordo-libéral d’outre-Rhin axé sur la compression de la demande interne et l’exportation, la généralisation de ce modèle à toute l’union abouti aujourd’hui logiquement à la chute des exportation allemandes suite à la compression de la demande dans l’ensemble de la zone euro et à l’évidence macro-économique de la faillite des politiques d’austérité. » [NB : "La stratégie du choc" est un livre-théorie écrit en 2007 par Naomi Klein, journaliste canadienne, sur l'extension programmée de la doctrine néo-libérale.]

Source : les moutons enragés

À propos de « Rencontre nationale des Agricultures, à Dardilly »

"Pour que les produits agricoles se vendent au prix qu’ils méritent, eu égard au niveau de vie que les agriculteurs sont en droit d’espérer dans un pays développé, il faut : 1 – qu’ils ne soient pas concurrencés par ceux de producteurs moins exigeants en matière de niveau de vie… 2 – que le pouvoir d’achat des populations leur permette de se les offrir. Or aucune de ces 2 conditions n’est plus remplie. [...] Autrement dit, la solution passe par une remise en question beaucoup plus globale, qui est celle de l’organisation du système économique et financier, certes parfaitement conçu pour servir les intérêts des grands fortunés et banquiers, mais catastrophique pour tout le reste."

Source : Blog de Paul Jorion

 

 

Coca-Cola complète sa gamme d’une nouvelle couleur pour mieux nous entuber

 

Pourquoi il est si rentable de vous vendre des biscuits

 

source =  merci à Olivier pour son travail

Tag(s) : #MEDIAS

Partager cet article