Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Responsables de l’empoisonnement d'enfants au Paraguay

 

Titre initial :
Pourquoi nous sommes en partie responsables de l’empoisonnement d'enfants au Paraguay

 

Il se passe au Paraguay des évènements graves. Ils touchent à la santé de milliers de paysans et de leurs enfants. Cela dure depuis des années et des années. Le plus souvent dans le silence.

D’une certaine manière, ces évènements ressemblent à ce qui se passe aujourd’hui à Fukushima. Nous l’expliquerons plus loin.

De quoi s’agit-il et en quoi y avons-nous notre propre responsabilité ?

Tout commence chez nous, en France, en Europe, en Occident.

Chaque année, nous consommons beaucoup de viande.

Chaque année nous demandons de payer cette viande au plus petit prix.

Les responsables européens ont fait le choix de pousser les producteurs à toujours produire plus de viande, à moindre coût. La PAC (Politique Agricole Commune) a fait le choix de la quantité plutôt que celui de la qualité. C’est l’élevage industriel.

Pour produire un maximum de viande à petit prix, il faut nourrir le bétail avec des aliments contenant un maximum de protéines.

Il existe un végétal qui est riche en protéines. Un végétal tellement riche en protéines qu’on peut en tirer un lait. Un lait qui peut remplacer le lait maternel chez les bébés allergiques au lait de vache !

Ce végétal, c’est le soja.

Depuis longtemps, les céréaliers ont cherché des terres pour cultiver ce soja dans les meilleures conditions et avec les meilleurs rendements.

Après avoir cultivé le soja en Europe, aux Etats-Unis, les céréaliers se sont tournés vers les terres d’Amérique du Sud. Là où le rendement est bon et là aussi où les terres ne sont pas chères et peuvent être exploitées à bas coût.

C’est le cas d’un pays, le Paraguay. Un petit pays. Un pays qui ne "pèse pas lourd" !

Pour obtenir un maximum de rendement au moindre coût, les céréaliers utilisent un soja OGM. Grâce à une manipulation génétique, ces graines de soja sont rendues résistantes à un pesticide, le Roundup® par exemple.

Pour obtenir le maximum de rendement il suffit donc de pulvériser les cultures, ensemencées avec du soja OGM-Roundup résistant », avec du Roundup®.

 

 

Toutes les « mauvaises herbes » sont détruites…à l’exception du soja qui, lui, prospère !

Le schéma est donc le suivant.

Dans un premier temps, les céréaliers poussent des petits paysans paraguayens à leur vendre leur terre.

(...)

 

 

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

 

 

 

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 

 

Auteur : Michel Philips

Source : blogs.mediapart.fr via "Terre Sacrée"

Tag(s) : #SANTE

Partager cet article