Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Remote Viewers, sont très célèbres pour avoir utilisé le RV ( Remote Viewing ) dans le domaine des recherches archéologiques. On appelle cette discipline l’archéologie intuitive.

Pendant plus de trente ans, Stephan Schwartz et ses équipes ont utilisé le RV pour localiser des sites archéologiques sur terre comme sous la mer. Épaves, monuments ensevelis, palais, sites disparus depuis des siècles, et même l’une des sept merveilles du monde (le phare d’Alexandrie) ont été retrouvés de cette manière, là où d’autres techniques avaient échoué.

Stephan Schwartz est l’homme qui a largement développé le remote viewing (RV) pour des applications civiles, parallèlement aux militaires qui l’ont longtemps utilisé de leur côté pour le renseignement.

Russel Targ est né en 1934, et a codirigé avec Harold Puthoff le programme de remote viewing du Stanford research Institute pendant 23 ans !

Russel Targ …

Physicien et auteur, Russell Targ est un des pionniers du développement du laser et de ses applications. Il a co-fondé la recherche sur les facultés psychiques pour la CIA au Stanford Research Institute dans les années 70 et 80.

Son travail dans ce nouveau domaine, auparavant classifié et aujourd’hui largement connu sous le nom de Remote Viewing, a été publié dans des revues scientifiques prestigieuses (1) .

Russell Targ est diplômé en physique du Queens College et de la Columbia University.

La NASA lui a discerné deux prix pour ses inventions et contributions dans les lasers et les communications laser, et l’invita en 1983 et 1984 à présenter le Remote Viewing, et à faire connaître ces recherches à l’Académie des Sciences de l’URSS.

Il est l’auteur de huit livres qui traitent des recherches scientifiques sur les capacités psychiques et du bouddhisme, ainsi que d’une récente autobiographie.

Après une carrière scientifique, Targ a pris sa retraite de Lockheed Martin Missiles & Space Co en 1997. Il enseigne aujourd’hui le Remote Viewing à travers le monde, et poursuit ses recherches sur les perceptions extra-sensorielles à Palo Alto, en Californie. Il publie également une édition spéciale de livres sur les recherches psychiques.

(1) : Nature ; The Proceedings of the Institute of Electrical and Electronics Engineers (IEEE) ; the Proceedings of the American Association for the Advancement of Science.

La Nasa a financée ces travaux, interessée qu’elle était par les communications à longues distance.

Passons maintenant aux choses ‘’ sérieuses ‘’…

Le remote viewing (RV), ringardise définitivement la boule de cristal de madame Irma. Il est à la fois la branche dissidente et la branche appliquée de la parapsychologie scientifique.

Pour convaincre les sceptiques des applications diverses, et de leur réussite dans ce domaine, voici une autre ‘’ preuve ‘’.

Russell Targ et Haold Puthoff décide de tester le RV sur le marché de l’argent métal. Pendant neuf semaines consécutive ils réussissent à anticiper l’évolution du marché, leur prédiction sont justes et l’équipe réalise des gains de 125 000 dollars ! Ils auront même droit à la premiere page du Wall Street journal, et un documentaire de la BBC !

Passons maintenant à un autre remote viewer à l’efficacité redoutable, il s’agit d’Ingo Swann… ( tiré de Nexus N° 74 )

Il fut approché en 1975 par une officine gouvernementale occulte, qui lui demande de visualiser des coordonnées… sur la Lune !

Qu’y voit il ?

Il y voit des batiments, des installations, et des dispositifs de forage…forcément extraterrestres, le tout sur la face cachée de la Lune.

Ce sera avec l’ouvrage de George Leonard paru en 1977 ( Somebody Else is on the Moon ) l’une des pièces majeures de cet étrange dossier. Les éditions de l’œil du Sphinx vont éditer pour la première fois en francais cet incroyable texte d’Ingo Swann en juin 2011.

D’ailleurs les témoins du Disclosure projet du docteur Steven M Greer, ne disent pas autre chose !

Interdite la face cachée de notre Lune… ?



Oui très certainement, et c’est pour cela que jamais aucune mission n’eu, et n’aura pour but de se poser sur la face cachée de notre Lune…

Ingo Swann est selon Russell Targ l’ inventeur du remote viewing. C’est un voyant naturel…

Remote viewing militaire…

L’histoire du RV militaire remonte à la fin des années 60 alors qu’étaient menées des expériences sur les « sorties hors du corps » à New York au sein de l’American Society for Psychical Research. L’un des sujets était Ingo Swann, jeune artiste venu du Colorado.

Fatigué des protocoles de recherche, Swann suggéra plusieurs modifications qui permirent d’améliorer les résultats obtenus. Ces travaux retinrent l’attention d’un physicien qui travaillait alors dans un laboratoire hébergé par l’université de Stanford, en Californie, Harold Puthoff.

Swann et Puthoff furent alors amenés à collaborer pour réaliser une expérience

qui à son tour attira l’attention… de la CIA.

Celle-ci avait en effet eu vent de recherches conduites dans ce domaine par les

Russes. Il était donc hors de question de les laisser prendre de l’avance et elle a alors financé un programme de recherche qui a duré vingt-trois ans, avant d’être clos officiellement pour « absence de résultats utiles ».

Une formule qui ne manque pas d’amuser les connaisseurs du dossier, car si aucun résultat utile n’avait été obtenu, nul doute que la CIA n’aurait pas poursuivi le programme aussi longtemps.

Connu sous le nom de « Star Gate », le programme a été partiellement

déclassifié à partir de 1995.

C’est à Puthoff et son collègue Russel Targ que l’on doit le terme de Remote Viewing, qui fut choisi pour éviter la connotation « paranormale » de la clairvoyance, comme l’explique Charles Tart, un autre chercheur en parapsychologie, dans son livre The End of materialism.

Espions psychiques…

En 1972 donc, des agents de la CIA se rendent dans le laboratoire de Targ et Puthoff, en présence d’Ingo Swann. Ils lui présentent des boîtes closes et lui demandent d’en identifier le contenu, ce qu’il fait deux fois de suite. À la troisième boîte, Swann décrit quelque chose qui ressemble à une feuille d’arbre de couleur marron, mais il lui semble que cela bouge, que c’est vivant.

En effet, la boîte contient un grand papillon de nuit brun ! Les agents sont impressionnés et décident de financer un premier programme de recherche

pour une durée de huit mois.

De la CIA, les recherches passèrent à la DIA (Defense Intelligence Agency). En 1978, l’armée créa sa propre unité et forma ses agents au RV. L’un d’eux, Joseph McMoneagle, allait devenir le plus célèbre « espion psychique » de cette période.

C’est dans ce cadre que les protocoles changèrent de nature. Par exemple, on

indiquait au « viewer » des coordonnées géographiques, longitude et latitude, et celui-ci devait indiquer ce qui s’y trouvait. Lors d’un tel exercice, McMoneagle décrit avec moult précisions un site de lancement de missiles russes !

Celui-ci était si performant qu’il participa également à des recherches dans un cadre civil, notamment au Cognitive Science laboratory, qui étaient destinées

à comprendre le phénomène.

Lors d’une session, il devait décrire ce que voyait une personne qui s’était rendue

dans un lieu se trouvant dans un rayon de plus de 150 km autour du laboratoire. Mais l’expérience était menée en aveugle, de sorte que l’on ne découvrait que

plusieurs heures après l’endroit où s’était rendu l’émissaire.

McMoneagle fit un dessin représentant des collines sur lesquelles étaient plantés des poteaux, dont il figurait le sommet entouré d’un cercle, précisant qu’il s’agissait de fournir de l’électricité.

À l’arrivée, la photo prise par l’émissaire montrait un champ d’éoliennes…

D’ autres infos ici : L’incroyable remote viewing…

On constate que nombre d’entitées du gouvernement s’interessent beaucoup à ces travaux, tels : La Nasa, la CIA, le DIA, le Stanford Research Institute, l'INSCOM, et plusieurs autres agences trop nombreuses pour toutes les mentionner, et d’autre officine gouvernementale occulte…

‘’ Ils ‘’ se sont vraiement interessés à Ingo Swann quand il a grace à ses facultées de voir à distance découvert certaines de leurs voûtes et bases souterraines secrètes, et ce qu'elles contenaient…

Selon Ingo Swann : ‘’ il y a bien une part de vérité dans les rumeurs voulant qu'une vie intelligente d'un autre monde travaillerait derrière les rideaux ici bas sur Terre. ‘’ et ceci provient d'un homme avec un niveau d'accès top-secret qui pendant ses journées de travail informait et entraînait des officiers de l'Armée de l'Air Américaine, de la DIA de la NASA etc.

D'après le témoignage de Swann tiré d'un livre rare en 1998, non seulement sont-ils déjà ici, mais ils construisent quelque chose sur la face cachée de la lune.

Et ils ne seraient pas amicaux…

La vérité est plus étrange que la fiction, et cette histoire projette assurément les limites de l'imagination jusque dans la réalité. Pour Ingo Swann, le point tournant menant au monde de déceptions et de mensonges des opérations clandestines majeures et à leurs requêtes étranges pour de la surveillance psychique de la Lune et au-delà, a eu lieu au début 1975.

Dans les profondeurs d'un cratère il a ‘’ observé ‘’ un brouillard vert éclairé par des bandes de lumières artificielles montées sur de très grosses et hautes tours. Swann a été troublé de réaliser que "quelqu'un ou quelque chose" semblait, selon ses propres observations de l'esprit, construire une base sur la lune.

On comprend beaucoup mieux du coup pourquoi nous ne disposons que de très peu de photos de la face cachée de la Lune, et de surcroit qui nous détaillent cette face cachée , malgrès les milliers et milliers de clichés pris par la NASA depuis plus de 40 ans !

Ingo Swann raconte également comment un jour, il fut véritablement pétrifié par une terreur qu'il y a peu de mots pour décrire…

Un homme mystèrieux, nommé Axelrod après avoir emmené Ingo Swann dans un lieu inconnu de lui, lui donne ces instructions : "Ne fait qu'observer, on parlera plus tard… Ne bouge pas à moins que je ne te le dise. Ils détectent très facilement la chaleur, le bruit et le mouvement."

Swann, Axelrod, et les deux agents qui les accompagnaient, ont observé, et attendu. Au dessus d'un petit lac, un brouillard gris a commencer à se lever. Swann était abasourdi alors que le brouillard a été soudainement baigné de couleurs lumineuses.

Des rayons lumineux mauve, rouge et jaune étaient projetés silencieusement dans toutes les directions. Puis un objet est soudainement apparu, en devenant lentement visible au dessus des eaux du lac. Swan a décrit l'objet comme triangulaire, presque de la forme d'un diamant.

"De ce que je me rappelle, la chose ne s'est pas "transportée", Elle a GRANDIT à l'endroit exact où elle est apparue"

Avec l'arrivée de l'objet un énorme vent s'est mis à tournoyer dans les airs, causant la chute au sol de plusieurs branches et cocottes de pin. Swann écrit que des "rayons lasers rouge-rubis" ont commencé à être tirés par l'engin, qui semblait toujours croître en dimension, même s'il demeurait stationnaire au dessus du même endroit sur le lac.

Swann a estimé la largeur de l'objet une fois complètement visible à environ 90 pieds de largeur ( presque 30 mètres ).

Des rayons lasers ont touché les arbres, et dans la commotion des chutes de pins et des pulsations de basses fréquences, Swann a été poussé hors de danger par les agents d'Axelrod. Un rayon a fendu les branches de l'endroit qu'ils avaient quitté en urgence une seconde auparavant. Regardant en arrière tout en quittant les lieux pour jeter un dernier coup d'œil, Swann a noté que l'eau du lac était aspirée par l'objet étrange…

Ingo Swann écrit : "J'étais véritablement pétrifié par une terreur qu'il y a peu de mots pour décrire".

Sources :

http://www.evolutionquebec.com/site/nom/lunelove.html

Magasine Nexus…

A la lecture de ce sujet, nous apprenons que des entitées non humaine, sont positionnées sur la face cachée de notre Lune, et que ces ETs y ont des bases, par conséquent nous comprenons pourquoi, aucune mission Apollo ne s’est posée sur la face cachée de la Lune !

Les paroles suivantes dites par les astronautes des diverses missions Apollo, sont également assez explicites :

Certaines communications radio entre les astronautes du programme Apollo et la Terre restent pour le moins intrigantes. Soit les enregistrements ont purement et simplement disparus des bases de données de la NASA, soit ceux encore existants sont largement expurgés de toute allusion ayant trait à un quelconque phénomène inhabituel.

Les retranscriptions existent mais aucun document sonore ne vient confirmer ou infirmer leur possible authenticité.

 

Sauf pour ces deux la :

Apollo 8 :

Decembre 1968. Après avoir effectué plusieurs révolutions autour de la Lune, et après en avoir découvert pour la première fois la face cachée , James Lovell communique à Houston l'information suivante:

"Reçu Mission Control, soyez informé que le Père Noël existe"

Que voulait dire J. Lovell en affirmant que le "Père Noël" existait réellement ?

On sait à présent que le terme "Santa Claus" (Père Noël) était un code indiquant une présence extraterrestres sur la Lune.

Signalons en outre qu’une mystèrieuse structure sur la Lune fut prise en photo par "Apollo 8" à la fin de décembre 1968, et qui fit et fait encore couler beaucoup d’encre :

Appolo 11 :

Lors de leur première sortie sur le sol lunaire, la communication suivante fut enregistrée par l'un des nombreux radio-amateurs captant les échanges radio entre Houston et la Lune :

Astronaute 1: Ha ! Qu'est ce que c'est ?

Astronaute 2 : Est-ce qu'on a une explication pour ça ?

Beep

Houston: Nous n'en avons aucune, ne vous inquiétez pas, continuez votre mission

Beep

Astronaute 1 : Oh les gars ! c'est, c'est, ce, quelque chose de réellement fantastique , vous ne pourrez jamais imaginer ça !

Beep

Houston: Reçu, nous sommes au courant de cela, pouvez vous allez dans une autre direction, retournez dans une autre direction

Beep

Astronaute 1: c'est une sorte de ...brouillé ha, vraiment spectaculaire ...... Dieu ... qu'est ce que c'est que cela ?

Beep

Astronaute 1: C'est.. brouillé, diable ! qu'est-ce que c'est que ça ?

Houston : Allez sur Tango, Tango !

Beep

Astronaute 1 : Ha ! Il y a une sorte de lumière ici maintenant !

Beep

Houston : Reçu, nous la voyons, coupez la communication, Bravo Tango, Bravo Tango, choisissez Jezebel, Jezebel !

Beep

Astronaute 1: .....oui, ha !.. mais c'est incroyable !

Une chose est sur, ils n’étaient jamais seuls la haut…

L'astronaute Buzz Aldrin a avoué avoir vu un OVNI lors de leur voyage vers la Lune …

Le journaliste et écrivain bolivien Eduardo Ascarrunz, nous explique l'histoire de l'astronaute Edwin Buzz Aldrin au sujet d'une rencontre inattendue avec un OVNI.

Buzz a déclaré: " C'est un secret gardé par la NASA depuis 1/2 siècle ».

L'auteur fait remarquer à la presse que "Aldrin avait avoué il y a dix ans, mais il a seulement décidé de le publier avec l'approbation de l'astronaute, quand il a estimé que le monde était préparé à une telle nouveauté."

Dans son livre, le journaliste rapporte que « Les astronautes ont signalé au centre de contrôle de la NASA à Houston, qu'ils étaient escorté par un OVNI quand ils ont atteint la Lune. "

« Ils sont là, sous notre module, nous avons trouvé des visiteurs », a déclaré Armstrong à Houston, recevant en réponse la demande d'être plus précis, Aldrin raconte.

Le dialogue de Buzz Aldrin à la journaliste était le suivant :

Aldrin: " Je dis qu'il y a d'autres engins spatiaux. Ils sont dans le cratère. ‘’

Houston: Avez-vous réussi à filmer ?

Aldrin: Nous ne pouvons pas filmer pour le moment, les caméras sont en train de photographier d'autres objectifs. Ils sont en dessous de nous, ils se rapprochent de la lune à côté de nous, et ils nous surveillent.

Houston: Quoi ? ils vous surveillent ?

Aldrin: Oui, nous ne sommes pas tout seuls ici…

On se souvient également, que le Japon, qui avait lancé un satellite autour de la Lune en 2007, est, dit-on, revenu avec des images de lancement de missiles partant de la face cachée de la Lune en direction de Mars !

Comme toujours, à vous de juger…

Quelques sujets liés :

Communiqué officiel de la NASA...

Après Apollo 11, silence des Héros, et descente aux enfers… !

Buzz aldrin témoigne de la rencontre ovni avec apollo11...

La lune et tous ses secrets sont bien gardés...

Construstions, vaisseaux, artefacts, sur la lune ...

Un petit plus sur la vidéo " une ville sur la lune" ...

... Une ville fantastique sur la lune ...

Nous ne sommes pas seuls ...

Rudolf Hess, fasciné par la Lune… ! Partie 1.

Le code secret des missions Apollo...Apollo Insignia...

Face cachée de la lune : le mystère demeure…

Que se passe t-il sur la lune…?

Les savoirs cachés de la nasa…Sumer…Atlantide…Egypte…

Mars attaquée...

.

Par MERLIN
Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article