Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chers amis,



Ce vendredi, le régime répressif à Bahreïn pourrait gagner les droits d'organisation du prestigieux Grand Prix de Formule 1. Mais beaucoup de pilotes sont mal à l'aise à l'idée de participer à une course dans un pays où des infirmières, des étudiants et des manifestants innocents ont été torturés. Appelons Red Bull -- leader du championnat -- et ses rivaux à boycotter Bahreïn jusqu'à ce que la violence cesse!

Signez la pétition

La boisson Red Bull s'est construit une réputation liée au sport et à la fête -- mais ce vendredi, elle et les autres équipes à la tête du championnat de Formule 1 pourraient devenir célèbres pour avoir appuyé un gouvernement qui torture et assassine. Après un premier report, l'association Formula One a en effet 24 heures pour décider d'organiser ou non un Grand Prix à Bahreïn, site de l'une des répressions les plus brutales au Moyen-Orient.

Si Red Bull refuse de concourir à Bahreïn, d'autres équipes vont aussitôr se retirer -- et la course de Formule 1 pourrait être annulée, ce qui provoquerait des remous au sein du violent régime bahreïni et enverrait un message clair indiquant que le monde ne ferme pas les yeux face à la brutalité étatique. Les boycotts sportifs ont exercé une forte pression sur d'autres régimes comme celui de l'apartheid en Afrique du Sud -- nous pouvons encore y parvenir.

Red Bull n'agira que si nous sommes suffisamment nombreux à exprimer clairement que sa marque, et toute sa réputation, sont en jeu. Faisons résonner un appel que les hommes de main du gouvernement bahreïni ne pourront faire taire, et appelons Red Bull à déclarer que son équipe ne participera pas à la course cette année. Si 300000 d'entre nous signent la pétition, Avaaz lancera une campagne de publicités coup de poing pour porter nos voix jusqu'aux dirigeants de Red Bull. Il ne nous reste qu'un seul jour -- signez dès maintenant et diffusez ce message:

http://www.avaaz.org/fr/no_f1_in_brutal_bahrain_fr/?vl

Le gouvernement bahreïni a expulsé les médias internationaux -- et même torturé une journaliste travaillant pour une chaîne de télévision française. A la faveur de ce black-out, le régime affirme que le calme revient et que tout est rentré dans l'ordre. C'est un mensonge flagrant. Tôt le matin la semaine dernière, des bombes à gaz lacrymogène ont transpercé la fenêtre d'un important militant des droits humains. Il a pu sauvé de justesse son frère, sa femme et sa fille sur le point d'être asphyxiés. Il appelle aujourd'hui Avaaz "à faire tout ce que vous pouvez pour empêcher le gouvernement de s'en prendre à moi et à ma famille".

Bahreïn a même brutalisé les travailleurs employés sur son circuit de F1 et mis à sac leurs logements. L'un d'entre eux, sérieusement blessé, a déclaré qu'un policier "a mis ma tête entre ses jambes, m'a jeté au sol -- et les coups ont vraiment commencé". De nombreuses personnes sont toujours portées disparues -- comme par exemple un étudiant blessé lors d'une attaque contre l'université de Bahreïn. Des médecins, des journalistes et d'autres ont rapporté des témoignages atroces de torture et d'abus alors qu'ils étaient aux mains de la police.

Plus tôt dans l'année, avant que d'autres soulèvements n'effacent Bahreïn de la une des journaux, le grand prix de Bahreïn avait été reporté. Mais aujourd'hui le directeur de Formula One veut donner son feu vert. Il affirme que la politique ne le regarde pas, mais il sait qu'une course à Bahreïn face aux caméras du monde entier jouera en la faveur d'un gouvernement aux mains couvertes de sang. Mobilisons-nous pour les infirmières, les médecins, les étudiants et les autres bahreïnis réprimés et blessés. Demandons à Red Bull de dire non à la F1 à Bahreïn, régime brutal. Si Red Bull accepte, d'autres équipes suivront. Signez la pétition et faites passer le message à tous:

http://www.avaaz.org/fr/no_f1_in_brutal_bahrain_fr/?vl

Les sports que nous pratiquons et que nous regardons à la télévision peuvent nous transporter, mais peuvent aussi être utilisés comme des pions dans le jeu politique. Ensemble, nous pouvons montrer que les gens mobilisés pour les droits humains partout dans le monde, peuvent l'emporter face à l'argent et la brutalité.

Avec espoir et détermination,

Alex, Sam, Ricken, Mia, Pascal et toute l'équipe d'Avaaz

SOURCES:

Bahreïn: des femmes médecins racontent tortures et humiliations, Le Point/AFP:
http://avaaz.org/lepoint_bahrein

Ecclestone espère que Bahreïn sera réinstallé cette saion, ToileF1:
http://www.toilef1.com/article.php3?id_article=17087

Nazeeha Saeed, torturée pour avoir couvert les manifestations pro-démocratiques, RSF:
http://www.tv5.org/TV5Site/info/communiques-de-presse-article.php?NPID=FR241705

GP de Bahreïn: les écuries en désaccord, RTBF:
http://www.rtbf.be/sport/moteurs/f1/detail_gp-de-bahrein-les-ecuries-en-desaccord?id=6202213

Bahreïn : Les organismes responsables de la Formule 1 devraient prendre en considération les problèmes de droits humains, Human Rights Watch:
http://www.hrw.org/fr/news/2011/05/26/bahre-n-les-organismes-responsables-de-la-formule-1-devraient-prendre-en-consid-rati

Vidéos de la répression à Bahreïn, tournées par des citoyens:
http://revolutionreports.avaaz.org/tagged/bahrain

Prêt pour une course à l'automne, Radio Canada:
http://www.radio-canada.ca/sports/sports_motorises/2011/05/31/002-formule1-bahrein-date.shtml

Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article