Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

C’est un journaliste iranien, Amir Farshad Ebrahimi, qui dévoile au grand jour la vérité sur l’attaque iranienne contre l’ambassade de Grande-Bretagne il y a 48 heures…

“Selon le régime, les étudiants ont pris d’assaut l’ambassade. Mais ce gars sur la photo est un agent de la force Qods, Karim Jalali.



La force Quods est une branche armée du pouvoir iranien, basée en Turquie, et qui mène des actions de renseignements et de terrorisme à travers l’Europe.

De fait, les scènes en dehors de l’ambassade britannique évoquaient le Téhéran de 1979. Des jeunes hommes barbus ont pénétré de force dans le bâtiment et ont brièvement détenu six employés britanniques.

L’attaque n’était pas impromptue. La police était là, et les événements étaient diffusés en direct à la télévision. Par “réflexe”, les médias occidentaux ont insisté sur le fait que les assaillants étaient des “étudiants.” Pour les Iraniens qui connaissent mieux la réalité, ils faisaient parti de la milice Basij, la première ligne de la défense du régime. Ces mêmes voyous ont réprimé dans la violence la révolution verte de 2009.

L’assaut était, sans aucun doute, destiné à punir les Anglais pour leurs sanctions financières. Le Parlement Iranien a voté lundi l’expulsion de l’ambassadeur britannique, les députés ont scandé «Mort à la Grande-Bretagne” et ont proféré des menaces contre l’ambassade du Royaume-Uni. Vingt-quatre heures plus tard, les Basij sont arrivés.

Hamid Etemad (nom changé), professeur dans une université en Iran et expert en droit international n’a t-il pas expliqué dans le Wall Street Journal d’hier qu’”un tel acte est en violation flagrante du droit international. Il serait impensable que cela se déroule sans obtenir le feu vert de la plus haute autorité politique.”

Triste naïveté médiatique européenne…

Nathan Berdigo – JSSNews

source:
JssNews

Tag(s) : #CONFLICTS DANS LE MONDE

Partager cet article