Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

dominique venner
 
Capture du blog de Dominique Venner ©  Dominique Venner

 

Un homme s'est suicidé dans la cathédrale de Notre-Dame de Paris ce mardi, avec une arme à feu. Dominique Venner était engagé dans la lutte contre le mariage homosexuel, selon Europe 1.

Publié le 21 mai 2013, 17h27

 

[Mis à jour le 21 mai 2013 à 18h09] Ce mardi, la cathédrale de Notre-Dame de Paris a été le théâtre d'un drame. Un homme s'est donné la mort devant l'autel de ce lieu de culte très touristique, peu après 16 heures, selon une information diffusée par l'AFP. Dans les premières minutes, il était question d'un homme âgé de 50 à 60 ans, selon les premières informations de l'agence de presse, qui se basait sur une source policière. L'homme a utilisé une arme à feu pour se tirer une balle dans la bouche. La radio Europe 1 avance quant à elle un nom pour l'identité de cet homme. Il s'agit de Dominique Venner, un "essayiste et ancien membre de l'OAS, proche de la mouvance des anti-mariage gay". Depuis la publication de cette information, l'AFP a confirmé l'identité de cet homme.

Dominique Venner était en fait âgé de 78 ans. Une lettre aurait été retrouvée à côté de son corps, sans que son contenu ne soit pour l'instant dévoilé. Dans une tribune publiée aujourd'hui sur son blog, Dominique Venner prend parti contre le mariage pour tous, une "loi infâme". Cette figure d'extrême droite appelle ce mardi dans ce texte à des "gestes spectaculaires" : "Il faudra certainement des geste nouveaux (sic), spectaculaires et symboliques pour ébranler les somnolences, secouer les consciences anesthésiées et réveiller la mémoire de nos origines. Nous entrons dans un temps où les paroles doivent être authentifiées par des actes." 

Né le 16 avril 1935, Dominique Venner a publié une cinquantaine d'ouvrages, notamment sur l'histoire russe ou la Seconde Guerre mondiale. Mais avant cette production, cet homme a fait de la prison pour son engagement au sein de l'OAS (Organisation armée secrète, pour l'Algérie française). Il aurait ainsi passé plusieurs mois derrière les barreaux de la prison de la Santé, au début des années 1960. 

Dans L'Express, l'éditeur de Dominique Venner, Pierre-Guillaume Roux souligne toutefois : "Je ne crois pas que l'on puisse lier son suicide à cette affaire de mariage, cela va bien au-delà". Si lettre effectivement il y a, elle devrait sans doute permettre d'éclaircir les raisons de ce geste.

La cathédrale Notre-Dame a été évacuée après les faits. Les sapeurs-pompiers et le Samu se sont rendus sur place. Il s'agit du deuxième suicide spectaculaire dans la capitale, après le suicide d'un homme dans le hall d'une école parisienne, également par arme à feu, jeudi 16 mai. L'homme s'était donné la mort devant des enfants.

SOURCE

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article