Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Un fragment de météorite pourrait être à l'origine du mystérieux trou de la grosseur d'un ballon de soccer qui a littéralement défoncé le toit d'un véhicule dans la nuit de vendredi à samedi dans le quartier Limoilou, Québec.

C'est également ce qui pourrait expliquer l'explosion des vitres de 4 appartements de la rue des Peupliers Est, là ou était stationnée la voiture.

C'est en tout cas ce que pense le président du Club d'Astronomie Véga de Cap-Rouge, Philippe Moussette, qui estime que les enquêteurs de la police de Québec devraient effectuer le test de l'aimant sur les débris retrouvés à l'intérieur du véhicule. Si les débris sont magnétiques, ce test pourrait certifier à 95% qu'ils proviennent d'une météorite.

M. Moussette soutient qu'une météorite qui tombe peut atteindre entre 50 et 70km à la seconde. Le soufflet causé par l'impact de la chute aurait pu faire voler en éclat les vitres des appartements voisins.

En 2002, un évènement semblable s'était produit à New York. Une météorite avait frappé le coffre arrière d'un véhicule.

A la police de Québec, on nous dit que plusieurs hypothèses sont sur la table même si l'évènement est classé comme un méfait. On avoue qu'il s'agit d'un dossier très inusité et particulier.

Les enquêteurs ont également contacté le Bureau de la sécurité dans les transports du Canada pour s'assurer que ce ne soit pas une pièce d'avion. Toutefois, selon le BST, aucune compagnie aérienne a rapporté avoir perdu un objet lors d'un vol à cet endroit.

L'analyse des débris retrouvés à l'intérieur et à l'extérieur de l'habitacle, devrait permettre d'avoir l'heure juste sur cette affaire.

Le propriétaire du véhicule, Gérard Champagne, a bien hâte de savoir ce qui s'est passé.

 

source

Tag(s) : #CIEL et ESPACE

Partager cet article