Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une timide tentative d'informer le public aussitôt démentie par des valets aux ordres de l'empire.

 

Illustration parue dans l'article original
Un objet céleste provoque une polémique entre astronomes irakiens et saoudiens”, rapporte Al-Watan. Le quotidien saoudien explique que, en mai dernier, “des chercheurs de l’université de Bagdad ont évoqué sur les ondes de la radio irakienne Sawa un astre nommé Nibiru, censé entrer en collision avec la Terre et provoquer l’extinction de l’espèce humaine.

Selon un rapport de la faculté des sciences, le choc tuerait environ 70 % de l’humanité, et la fumée des éruptions volcaniques, les tremblements de terre et les maladies auraient raison de 20 % supplémentaires. Seuls 10 % de l’humanité en réchapperaient, en Afrique, dans la péninsule Arabique, dans le centre de l’Irak et dans quelques régions côtières.”

Mais, comme le rapporte le site d’information Elaph, “l’association des astronomes de Djeddah a démenti ces informations, rappelé que la fin du monde appartenait aux mystères de Dieu et souligné que tout cela n’était qu’une légende remontant à la civilisation sumérienne”.

Du reste, se moque le journal en ligne, “les astronomes irakiens ne disposent pas des outils nécessaires à ce genre de recherche. Cela prouve seulement qu’ils sont sous l’emprise de la pensée religieuse et mythologique.”


Article initialement paru dans " Courrier International "

 

Tag(s) : #NIRIBU

Partager cet article