Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Alors que Jean-François Copé a récemment déclaré que le gouvernement était "pétri d'idéologie" à l'évocation de la théorie du genre, l'UMP, parti présidé par ce dernier, défendait il y a encore peu de temps l'apprentissage de cette thèse.


 

Si les dirigeants de l'UMP se révoltent depuis deux semaines contre ce qu'ils appellent la théorie du genre, ces derniers avaient un tout autre point de vue sur la question quelques années plus tôt. La théorie du genre est la thèse selon laquelle une différence existe entre l'identité sexuelle à la naissance et l'identité sexuelle pratiquée.

 

 

D'après le gouvernement et les médias: "la théorie du genre ça n'existe pas"

 

France : 11 documents qui prouvent que la théorie du genre existe

France : 11 documents qui prouvent que la théorie du genre existe

France déviants : lettre du ministre de la propagande aux "enseignants de la théorie du genre"

 


A en croire un message posté sur le site de l'ex-majorité au pouvoir le 21 juin 2011, il semblerait que l'étude des principes de cette théorie a été encouragée par le parti dirigé par Jean-François Copé. Cette proposition de l'UMP était intutilée : "introduire dès la maternelle, des séances consacrées à la mixité et au restpect hommes / femmes". Il semblerait ainsi que le président de l'UMP aille désormais à contre-courant des idées anciennement véhiculées par son parti. En effet, le maire de Meaux (Seine-et-Marne) s'est récemment indigné contre un livre destiné aux enfants, Tous à poil, qu'il prétendait être "conseillé" par le gouvernement actuel aux enseignants.

"Nous ne pouvons plus orienter les jeunes comme c'était le cas auparavant"

Jean-François Copé n'est pas le seul avoir retourné sa veste au sein de l'UMP. Depuis quelques semaines Nadine Morano s'insurge, elle aussi, contre l'apprentissage dès le plus jeune âge de cette conception de la vie. Lors de son passage à l'émission Mots croisés, diffusée sur France 2, l'ancienne ministre du gouvernement Fillon a affirmé que les socialistes au pouvoir se trompaient. "Je n'ai pas envie qu'on dise à mes enfants : 'papa porte une robe' ", s'est-elle offusquée. Cependant deux ans plus tôt, alors qu'elle était ministre de la Formation professionnelle, Nadine Morano s'était enthousiasmée, lors d'un colloque, à l'évocation d'un voyage en Suède. Considéré à la pointe de la lutte contre les stéréotypes, ce pays nordique a une forte représentation féminine dans sa vie politique. Environ 40 % des députés suédois sont en effet des femmes. En février 2012, Nadine Morano avait donc déclaré : "nous ne pouvons plus orienter les jeunes comme c'était le cas auparavant, (...), maintenant les garçons jouent aussi à la poupée, ça leur apprend à être papa". Si seulement les acteurs politiques de camps différents pouvaient se mettre d'accord au même moment...

A voir également à propos de la "théorie du genre" : boycott des écoles

 

source

Tag(s) : #POLITIQUE

Partager cet article