Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Le cheikh qatari Mohammed al-Thani et le président de la FIFA Sepp Blatter © ap.

Le Parlement européen devrait approuver jeudi une résolution condamnant les conditions de travail proches de l'esclavage sur les chantiers de la coupe du monde de football au Qatar (2022).

Certains évoquent déjà un boycott si la situation ne s'améliore pas.

 

Qatar : une enquête révèle la présence d'esclaves sur les chantiers de la coupe du monde 2022


 

 

© epa. © afp. © epa. © epa. © reuters.

 

 


Le Qatar investira bientôt dix nouveaux milliards d'euros en France

Vive polémique autour du fonds du qatar destiné aux banlieues françaises

Qatar : l’hypocrisie française

Qatar : l’hypocrisie française

Qatar: main basse sur l'islam de France

 

Pourquoi le qatar investit en france ?.

 

Dans un rapport publié dimanche soir, Amnesty International a dénoncé l'exploitation des travailleurs immigrés au Qatar, notamment Népalais, employés par milliers pour construire les infrastructures de la Coupe du monde. Ils travaillent jusqu'à 12 heures par jours, 7 jours sur 7, y compris durant les mois les plus chauds de l'année. Les accidents de travail sont nombreux et la mortalité élevée, rapporte Amnesty, qui parle de "travail forcé".

Le comité d'organisation du Mondial 2022 au Qatar a réagi lundi en annonçant qu'il allait imposer le respect des droits des travailleurs.

L'annonce n'empêchera pas le Parlement européen de voter une résolution très critique. "Si on ne constate pas de changement drastique, ce ne serait pas une bonne idée de participer à cette coupe du monde", a affirmé mardi le chef du groupe socialiste, Hannes Swoboda. Selon lui, le Parlement européen doit envoyer une mission sur place pour tirer des conclusions.

L'écologiste Daniel Cohn-Bendit ne mâche pas ses mots. "Le FC Barcelone, le PSG qui jouent avec un maillot du Qatar, ce sont des esclavagistes", a-t-il lancé lors d'un point de presse. Il appelle les personnalités du monde du football, comme le président de l'UEFA Michel Plantini ou l'ancien joueur Zinedine Zidane à "ouvrir leur gueule" afin d'"arrêter l'esclavagisme au XXIe siècle".

source

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article