Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

sourc"Putain, merci !" s’est exclamé Jean Dujardin en recevant son Oscar. Un terme aux multiples sens...

 

En recevant son Oscar, Jean Dujardin a exprimé son enthousiasme par un mot bien français...

En recevant son Oscar, Jean Dujardin a exprimé son enthousiasme par un mot bien français... Crédit Reuters

source

 

"Wouah, putain, merci !" a lancé, plus enthousiaste que jamais, Jean Dujardin en recevant son Oscar. Et en Français, s'il vous plait! Il précisait juste avant que "si Georges Valentin (le personnage qu'il incarne dans The Artist) pouvait parler", c'est ce qu'"il dirait".

Un juron peut être un peu trop tonitruant... Car, aux États-Unis, ce genre de liberté n'est pas toujours très appréciée. Mais "putain" est un mot souvent utilisé dans la vie de tous les jours par nombre de nos compatriotes, comme le fait remarquer Michelle Chmielewski dans une vidéo très populaire. Et l'exclamation de Jean Dujardin pourrait donner encore plus de poids à sa démonstration.

 

La blogueuse, une jeune Américaine qui vit à Paris, explique dans cette vidéo intitulée "Apprenez le français en un mot" qu'il peut être utilisé dans pratiquement toutes les situations de la vie parisienne pour remplacer des phrases entières. Et que les touristes venant visiter la capitale ont tout intérêt à l'avoir sous la main!

Interviewé par Atlantico, l'écrivain Frédéric Rouvillois, auteur de Histoire de la politesse de la Révolution à nos jours, estime que "le "putain" de Jean Dujardin peut être considéré comme grossier, mais il sort de la bouche de quelqu’un qui vient de remporter quelque chose de si exceptionnel qu’il vaut mieux le voir comme une grossièreté géniale". "Le milieu du spectacle échappe traditionnellement aux règles de politesse. C’est un domaine dans lequel on se bat et s’insulte facilement, notamment à la sortie des pièces de théâtre. Y compris aux Etats-Unis. Dans le théâtre américain, il y a une série d’anecdotes de bagarres mémorables à l’occasion de premières. Dujardin, en criant "putain", agit dans le ton historique de la tradition américaine. Il aurait été malvenu de faire remarquer à Jean Dujardin qu’il avait été grossier. Dans l’histoire de la politesse, il est presque aussi grossier de faire remarquer à quelqu’un qu’il n’est pas poli que de l’être soi-même. Quelqu’un qui se montrerait bégueule sur un mot qui se prononce dans n’importe quelle émission ou n’importe quel film serait hors sujet. Un mot comme "putain" peut être très vulgaire lorsqu’il est pris au pied de la lettre, et devenir dans le langage courant une onomatopée ou une forme de ponctuation qui a perdu beaucoup de sa charge grivoise."

 

Ainsi, si vous voulez exprimez votre fatigue, il vous suffit de bailler tout en exclamant "putaiiiin". Vous avez faim ? Touchez votre estomac en prononçant le mot magique. Et ainsi de suite... Voyez plutôt la suite de la démonstration.


Dujardin aux Oscar : "Putain, merci, I love you"

Tag(s) : #CINEMA - THEATRE

Partager cet article