Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

porte

Nous avons tous vécu cela : la frustration d’entrer dans une pièce et d’oublier ce que nous allions y faire.

Une nouvelle étude du professeur en psychologie Radvansky Gabriel, de l’Université de Notre Dame (université américaine, Illinois), suggère que passer les portes serait la cause de ces trous de mémoire. "Entrer ou sortir par une porte sert de “frontière d’évènement” dans l’esprit, qui sépare les épisodes d’activité et les classe”, explique Radvansky. "Se rappeler la décision ou l’activité qui a été effectuée dans une autre pièce est difficile parce qu’elle a été compartimentée."

En menant trois expériences dans des environnements réels et virtuels, les sujets / cobayes de Radvansky, ont effectué des exercices de mémoire tout en traversant une chambre et tout en sortant d’une porte.

Dans la première expérience, les sujets ont utilisé un environnement virtuel et se déplaçaient d’une pièce à l’autre, en sélectionnant un objet sur une table pour l’échanger contre un autre sur une table différente. Ils ont fait la même chose en se déplaçant, tout simplement, à travers une pièce, mais sans traverser une porte.

Radvansky a constaté que les sujets oubliaient davantage après avoir traversé une porte, comparativement à un déplacement de même distance à travers une pièce, ce qui suggère que la porte ou “limite de l’évènement" entrave la capacité d’une personne à récupérer ses pensées ou les décisions prises dans une pièce différente.

Une autre expérience a été conçue pour tester si les portes servaient vraiment à définir les limites d’évènement ou si la capacité à se rappeler est liée à l’environnement dans lequel une décision, dans ce cas, la sélection d’un objet, a été prise. Des recherches antérieures ont montré que les facteurs environnementaux affectent la mémoire et que l’information apprise dans un environnement est mieux récupérée quand la tentative a lieu dans le même contexte.

Les cobayes, à cette étape de l’étude, ont traversé plusieurs portes, les ramenant dans la salle à partir de laquelle ils étaient partis. Les résultats n’ont montré aucune amélioration dans la mémoire, ce qui suggère que l’acte de passage d’une porte sert comme moyen pour l’esprit de classer les souvenirs.

L’étude a été publiée récemment dans le Quarterly Journal of Experimental Psychology :Walking through doorways causes forgetting: Further explorations et Walking through doorways causes forgetting: Environmental integration.

source : gurumed

Lu sur:
Wikistrike

Tag(s) : #SANTE

Partager cet article