Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voila donc ce que l'on ne vous dit pas et qui explique pourquoi les grecs n'en peuvent plus, pourquoi les grecs cassent et détruisent des banques et autres symboles de la consommation, pourquoi leur souffrance s'exprime dans la rue plus violemment chaque jours, pourquoi tant de silence en Europe sur les vraies mesures alors que l'on nous parle de la nécessité de "préserver" un euro déjà mort ? 

Cela ne fait que vous montrer ce qui arrivera très bientôt chez vous:


1. réduction de 20 à 25% des salaires, en commençant par le salaire minimum (passant de 761€ brut / mois à 586 euros par mois, et de 470€ net / mois, pour les jeunes de moins de 25 ans;

2. réduction de 20% des retraites de plus de 1.000 euros par mois;


3. réductions de 20 à 30% dans les retraites complémentaires de plus de 150 euros par mois;


4. licenciements dans les forces armées, la santé et l’éducation pour les employés sans-statut permanent;


5. coupes drastiques dans les salaires élevés de l’état 
(les hommes et partis politiques aussi ?), abolition du droit des salariés pour un poste permanent et privatisations immédiates;

6. extension de la flexibilité du travail avec les entreprises et les contrats personnels
;

7. suppression de 15 000 postes dans la fonctions publiques pour 2012
;

8. suppression de 500 postes de Maires; 

9. la privatisation de six entreprises publiques au premier semestre 2012, à savoir la compagnie des eaux d’Athènes et du Pirée (EYDAP), de Thessalonique (EYATh), la compagnie publique de gaz naturel (DEPA), le gestionnaire du système national de gaz naturel (DESFA), les Pétroles Helléniques (ELPE) et l’organisme de paris sportifs (OPAP);


10. vente de Hellenic Petroleum au premier semestre 2012;


11. réduction de la masse salariale de 150 000 salariés dans le secteur public entre 2012 et 2015
;  
 
   12. la fermeture de 200 bureaux du fisc d'ici la fin de l’année les 3/4 des centres), désormais, l’impôt et sa perception 
(ex-élément régalien d’un État qui n’est plus souverain),sera transféré aux banques, voilà l’essentiel de la nouvelle ère issue du Mémorandum II, nouvelle peu évoquée par les grands médias qui « préfèrent » se focaliser sur les baisses des salaires." 



Depuis plusieurs mois, la Grèce vit en situation de quasi-guerre civile, les émeutes devenant de plus en plus violentes, auxquelles viennent désormais se surajouter les conséquences sociales de la crise, crise sociale, qui ne vas pas manquer de gagner toute l'Europe bientôt du haut de ses 23 millions de chômeurs (chiffres "officiel"... alors que l'on sait que les chiffres sont largement tripatouillés et que l'on peut le doubler) et dizaines de millions d'Européens en situation de grande précarité. 
Tag(s) : #Crise de l'Euro

Partager cet article