Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes 5 bons plans rentrée à ne pas rater! http://blog.esioox.fr/2013/08/18/rentree-scolaire-2013-cartable/

 

Depuis le temps que les blogs d’informations alternatives crient au loup, en se basant sur des analyses d’économistes à contre-courant,  il semblerait bien qu’il arrive à nos portes.

Préparez-vous, la rentrée sera chaude !


Une fois n’est pas coutume. Voici une analyse économique  publiée sur les Échos.  Comme vous vous en doutez le propos est très libéral, menaçant, même. Il m’a semblé utile tout de même de vous faire partager ce point de vue. Ne serait-ce que pour avoir une idée de ce quoi vers nous nous dirigeons, puisque, même les futurs ex du gouvernement considèrent, je cite :  « qu’ils faudrait que nous nous excusions d’être de gauche… » (1 – Lire l’article, c’est une tranche de vie politique. )

L’économiste qui signe cet article est d’une mauvaise foi révoltante.   En gros, l’argent public n’aide pas les entreprises pour favoriser les dépenses sociales et creuser le fameux déficit, et la dette…. Les entreprises ne sont pas assez rentables….

Quid du pacte de responsabilité qui arrose sans contrepartie vérifiable même les entreprises qui ont voté une augmentation de 30% de leurs dividendes ? Pour Total et cie, et leurs milliards de bénéfices la manne du pacte est-elle à ses yeux vraiment indispensable ?

Parce que, comme vous le savez sans doute, ces entreprises du CAC sont totalement transparentes et citoyennes dans leur gestion. Jamais de filiales ou de manipulations louches qui leur permettraient, avec des juristes affutés d’exploiter la moindre faille du système pour éviter l’impôt.  Non non ! Ce n’est qu’un mauvais esprit gauchiste qui n’y comprend rien…

Et si on répartissait  plutôt l’aide sur les PME/PMI qui font le tissu industriel français,  gérées correctement mais en vraie difficulté ?

Nous sommes gouvernés par des menteurs. Des loups déguisés en agneaux qui derrière un discours prétendument préoccupé par les difficultés du peuple reprennent de la main droite ce qu’ils accordent chichement de la main gauche.. Je ne sais pas chez vous, mais ici, près de chez moi, il y a des queues devant les centres d’Impôts qui dépassent de très loin celles  de la Sécu, la Caf et les Pôles Emplois… Et ça c’est mauvais signe… Quand la mèche va s’enflammer, ça va faire boum !

La conclusion de tout ça, c’est qu’effectivement quelque soit le point de vue où l’on se place, ça risque de tanguer gravement dans les mois qui viennent.


Alors quoi ?

Je me répète : Ne laissez pas vos économies en banque, elles n’y sont pas en sûreté. Achetez de l’or, de l’argent, même par petites quantités plus accessibles et négociables quoi qu’il arrive. Si vous le pouvez achetez dès maintenant l’indispensable qui vous fait défaut. Dans quelques mois ça risque d’être beaucoup plus difficile.

Créez du lien, organisez vous dans cette optique en famille, entre amis, entre voisins..  Envisagez sereinement une décroissance imposée. Débarrassez vous de l’inutile, des doublons,  troquez ou vendez si vous le pouvez. Imaginez que vous pourriez avoir à faire face à des grèves d’électricité, ou des transports,  à des difficultés d’accès au carburant, bref à toutes les conséquences d’importants troubles sociaux.


MAIS : Concentrez-vous sur le ici et maintenant, restez lucides mais ne projetez pas trop un avenir incertain, cela ne peut que vous plonger dans une énergie de peur, destructrice et source de graves erreurs de jugement.  Ni vous ni moi ne pouvons être sûrs de rien. Ça peut clasher de l’intérieur, mais aussi de l’extérieur, ou ça peut « tenir » encore…  Combien de temps ?

Extraits :

En ce début du mois d’août, en France, toujours pas de croissance, ni de reprise à l’horizon… D’après les derniers chiffres, la France pourrait même bientôt avoir besoin du soutien de la Banque européenne et cela peut-être dès le mois d’octobre.

Mais lorsque la réalité économique nous rattrapera, à la rentrée, il nous faudra admettre et comprendre que la récession est là que le déficit public est plus élevé que prévu, et de surcroît, que les mesures prises depuis le début de l’année ne vont malheureusement pas dans le bon sens. Nous vivrons à la fin de cet été, l’inévitable, mais si prévisible crise de la rentrée, avec sa commune dégradation des marchés. Cette dégradation sera particulièrement violente cette année et il serait souhaitable de nous y préparer psychologiquement.

N’oublions pas que la France est à ce jour le plus gros emprunteur en euros du monde (200 milliards). Il est incontournable qu’un choc de clarification de modèle économique voie le jour. Et là, se jouera la vraie partie économique de l’année : soit le pays passe sous la tutelle de l’Europe ou du FMI avec les indispensables réformes,  soit l’appareil de production compétitif est relancé et le marché du travail libéralisé, ceci accompagné d’une diminution des dépenses publiques (impensable au vu de l’état actuel de l’Hexagone).

Souvenons-nous en juin encore, on taxait et « retaxait » pour soutenir la dépense sociale, cassant ainsi en toute logique mécanique l’appareil de production et en coupant par conséquent l’économie française de toute source de financement externe à la manne publique.

La surchauffe se dessine pour l’automne et comme déjà annoncé, pour ne rien arranger, notre PIB de fin 2013 sera inférieur à celui de 2008.

En toute transparence, la rentrée se présente sous forme de récession économique avec un taux de chômage record et une profitabilité des entreprises la plus basse d’Europe. – Septembre chaud et octobre torride – voici la prévision. Tous les moteurs de la croissance viennent de bloquer net : pouvoir d’achat -0.4 %, taux d’investissement -3 %, et des exportations qui dévissent plus vite que les importations (pour la première fois depuis 2010, le déficit passe sous la barre des 30 milliards d’euros). Le déficit public sera à 4 % et la dette française à 95 % du PIB.

Rien à ajouter à ce constat sauf une injonction de circonstance « Chaud devant… »

Jean-Luc Ginder
Économiste

 

ARTICLE COMPLET :

http://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-78137-economie-francaise-attention-la-rentree-sera-chaude-1006048.php

(1) Dans sa lettre de démission, Aurélie Filippetti confirme qu’une réunion du gouvernement a viré au clash

http://www.slate.fr/story/91389/lettre-aurelie-filippetti-clash-secret-gouvernement#xtor=RSS-2

Il n’y a pas qu’en Francehttp://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/info/Les-dossiers-de-la-redaction/Economie-Monde-2014/p-28943-Deflation-en-Europe-recession-generale-en-vue-.htm

 

Source: Les Brindherbes

 

via les M.E.

Tag(s) : #ACTUALITES

Partager cet article