Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

© epa.


L'aviation syrienne a bombardé pour la première fois en 21 mois de conflit le camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk à Damas, franchissant une nouvelle étape dans sa guerre pour chasser les rebelles de la capitale.


 

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), au moins huit civils ont été tués dans le raid qui a visé, d'après des habitants, une mosquée où quelque 600 déplacés avaient trouvé refuge. L'aviation a également bombardé plusieurs quartiers du sud de Damas.

A Yarmouk, le plus grand camp palestinien de Syrie longtemps considéré comme une zone sûre pour les déplacés, "c'est vraiment la guerre maintenant", a affirmé un militant sur place joint par l'AFP. Il a estimé que "le raid aérien (avait) eu lieu parce que l'Armée syrienne libre (ASL, rebelles) progressait dans le camp", faisant état de violents affrontements entre rebelles et combattants palestiniens du Front populaire de Libération de la Palestine.

Yarmouk est situé à la lisière de la banlieue sud, depuis laquelle les rebelles tentent de progresser dans la capitale.

Les 500.000 Palestiniens de Syrie, restés un temps en dehors des affrontements entre rebelles et forces pro-régime, sont désormais entrés dans le conflit, malgré les appels du régime et d'organisations internationales à rester neutres.

Samedi, 158 personnes avaient été tuées, selon l'OSDH, qui a recensé plus de 43.000 morts depuis le début de la révolte populaire contre le régime, le 15 mars 2011. SOURCE

Tag(s) : #CONFLICTS DANS LE MONDE

Partager cet article